these are a few of my favorite films

Publié le

Je ne sais pas si je suis aussi calée que Céline en matière de cinéma, mais pour cet article, on va faire comme si.

Pour commencer par des généralités, on va dire que je suis une fille qui aime bien le cinéma, tous les cinéma. De préférence quand il ne fait pas trop chaud dans la salle, cela va de soi ;D.

Je crois que mon coup de foudre pour le cinéma britanique commence avec Hugh Grant & Andie Mac Dowell. Elle était une star, il l'est devenu. Et en tant qu'it girl, je remercie la Reine d'avoir permis la venue sur terre d'Hugh Grant. La Reine c'est mon amie, et Hugh Grant c'est mon ami.

Oui, je sais, on dit beaucoup de chose sur Hugh, et moi aussi je dis beaucoup de chose sur Hugh, sur ses films, sur moi qui n'aime décidément pas Coup de Foudre à Notting Hill. Pourtant, la scène où il longe le marché et les saisons au son d'Al Green, avec la veste sur l'épaule, provoque en moi un effet de liquédification totale. Mais soyons sérieux, 2 minutes sur un film, ce n'est pas le nirvana. C'est à peine une petite coline mais pas de quoi redescendre d'une montagne après. Hugh pour moi, c'est Charles, le type qui a du grand art dans ses retards et qui cite la Famille Partridge. 

18828216.jpg
Charles, Scarlett... always on my mind

 

Je ne sais pas pourquoi les films anglais sont tous si ... anglais. En fait voilà, il n'existe pas d'autre qualificatif. Un film anglais est anglais. C'est même devenu über laudatif d'être anglais. James Ivory est américain, et je l'oublie assez souvent parce que ses films sont anglais. Preuve en est que lorsqu'il vient à Paris comme dans le très oubliable Le Divorce, son film est simplement décevant, d'être si français peut-être...

Ensuite, dans mon exploration très superficielle de l'art cinématesque de la Perfide Albion, on peut trouver ma passion secrète pour la Working Title. La présence au générique de Tim Bevan & Eric Felner me pousse à aller voir un film, et j'ai 9 chances sur 10 de l'aimer. En fait, de ceux que j'ai vu, il n'y a que Notting Hill qui m'a ennuyée. Je rêve de travailler pour eux.

Et puis les acteurs, les acteurs anglais sont juste parfaits. Emma Thompson, Ralph Fienes, Colin Firth, Stephen Fry, Hugh Laurie,John Hannah, Simon Callow, Christin Scott-Thomas, Brenda Blethyn, Emily Blunt, Kenneth Brannagh...

Kenneth Brannagh, Emma Thompson... Much Ado about Nothing ...

 

Emma Thompson, Hugh Grant,Kate Winslet... Sense & Sensibility

 

Cherry on the cake : Peter's Friend

 
Merci à Céline, je connais ce film grace à elle... and the way you look tonight...

J'ai déjà parlé de Ken Loach. J'en ai hélas vu trop peu. Ses films devraient être obligatoires. Il frolent la perfection ( qui n'est pas de ce monde, comme chacun sait!)

Mike Leigh est un cinéaste qui tourne trop peu à mon goût. Mais quand on a vu Secrets & Lies, comment peut on l'oublier ?

200px-Secrets_&_Lies_poster.jpg

 

 C'est l'histoire d'une fille noire, qui gagne bien sa vie et découvre que samère biologique est blanche, plutôt working class et débile légère. C'est un film que je pourai voir 100 fois sans me lasser.

 

 Et puis, il y a aussi Stephen Frears, et ses films presque tous plus parfaits les uns que les autres.

mrshendersonpresentspic.jpg
Il est impossible de ne pas passer un bon moment devant Mrs. Henderson Presents et la so perfect Kelly Reily
 
 
 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Publié dans Grand écran

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article

Elea 25/06/2008 00:26


Sense and Sensibility avec l'adorable (et à l'époque toute jeune) Kate Winslet, la si touchante Emma Thompson et le digne et tendre colonel Brandon...Probablement l'une des meilleures adaptations de Jane Austen (on oublie le récent film avec miss Knightley, dont j'ai été fort déçue), avec la so british série de la BBC...Ah, ce moment, terriblement émouvant, où Elinor comprend que Edward n'est pas marié, et qu'il l'a toujours aimée, en silence, où elle laisse enfin cours à ses sentiments, elle qui prônait la raison et la tenue en toutes circonstances...

Sinon, je partage ton enthousiasme pour Colin Firth, il a un charisme indéniable, et c'est de plus un excellent acteur (ce qui ne gâche rien ;))

woab 25/06/2008 00:26


ah c'est rigolo :)

j'adore secrets et mensonges aussi :)

depuis avec mon chwi on s'appelle " darliiiiiiing" lol a la façon de cindy :)

trop fort :)

Clémentine 24/06/2008 00:26


j'comptais faire un commentaire de cinéaste avertie, mais tout compte fait j'suis bien plus emballée en repensant à la fameuse scène hugh/saison/Al..... Liquéfaction, comme tu dis.

C'est le truc anglais. Dis toi, tu as HABITE là-bas. J'pourrais mourir de jalousie (oui c'est pas beau la jalousie). Là tout de suite.

Au lieu de ça, j'vais aller traîner dans un pub anglais, rien que pour écouter l'accent des tenanciers.

(soupir)

Céline 23/06/2008 00:26


De Minghella, je n'ai vu que "The English Patient" et, franchement, c'est merveilleux...



"Mon frère est fils unique", ça déchire tout ! Tout comme "Nos meilleures années". J'aime les grandes sagas...

camille la it girl 21/06/2008 00:26


>>SC : il y a des films italiens d'avant les années 80 qui sont géniaux, vive les retrospectives Arte! je me souviens de Pain & Chocolat, oh la la quelle merveille! Je suis contente que tu ais aimé Mon frère est fils unique. Tout me plait dans ce film... Pour Joe , j'adore ses films, mais je ne sais pas pourquoi, je n'arrive pas encore à les classer dans les films anglais, peut être parce que c'est un peu trop néo melow pour moi, et qu'il se place sous l'égide d'Anthony Minghella, que perso je ne supporte pas. Autant La working title m'attire, autant les films de feu Minghella me donnent envie de courir, loin, vitre très très très loin et très très vite...