Rencontre au Sommet/ The girl in the café

Publié le

Un article vite fait, bien fait, rapidos. Pour regarder, Arte, encore et toujours, et surtout un chouette Téléfilm avec du prestigious dropping inside : Kelly, Billy, David, Richard. Trust me, c'est de la bonne, pas de frolatage.

Bon Alors David Yates, c'est un réalisateur de talent : State of Play ( trop bien State of Play, du thriller BBC avec pléthore de bons acteurs de ma perfide Albion chérie et adorée, worshipée même la Perfide Albion)

Mais surtout Riiiiichaaaaard Curtiiiis, qui un jour viendra manger des spaghetti carbonara chez moi, à la bonne franquette et tout et tout. faut-il vraiment que je parle de son prestigious CV ? C'est The scénariste of my heart. C'est à lui qu'on doit Ze tirade sur la Partridge Family. Et aussi plein de trucs bien comme Dibley, ou le Rodrigo Strip-tease show. Bref je lui fais une confiance aveugle. Un peu comme à Sofia.

And then Bill & Kelly, ce sont eux, là quand ils se rencontrent. Bill Nightly & Kelly Mc Donald. Lui on le connait bien en France, surtout grace à LOVE ACTUALLY, et il était déjà dans State of Play (elle aussi d'ailleurs). Sa réplique culte : " N'achetez pas de drogue les enfants, attendez de devenir célèbres, ce sera gratuit". Elle, n'est pas super star en France, mais est assez prophète en son pays.

Ca c'est le résumé d'Arte, parce que je suis mauvaise en résumé.

Lawrence, la quarantaine passée, mène une existence solitaire et vide mis à part son travail au ministère britannique des Finances. Un jour, il rencontre par hasard, dans un café, une jolie jeune femme du nom de Gina. Après quelques rendez-vous, il lui propose de l’accompagner à Reykjavik, en Islande, où se tient le sommet du G8 auquel il doit participer en tant que membre de la délégation britannique.
Gina accepte. Sur place, elle n’hésite pas à interpeller les ministres, dénonçant l’inactivité des gouvernements face à l’extrême pauvreté. Ce qui ne manque pas de mettre Lawrence dans l’embarras…

Et ça c'est mon avis, parce que je suis bonne en avis : j'adoooooore. Déjà le thème c'est les enfants pauvres et le méchant monde riche qui les oublie, et oui, ça fait vibrer mon coeur. En plus c'est bien fait, c'est bien écrit, c'est bien joué ( enfin avec un tel quatuor, c'est tout à fait normal). Lui il est parfait en vieux type timide et guindé et qui comprend pas tout à être amoureux. ( Oui c'est compliqué, je confirme). et puis elle, bah elle est géniale, un peu paumée ( on comprend pourquoi à la fin), mais pas duppe. Une petite voix qui réussit à se faire entendre.  La fin est en demi- teinte, comme j'aime. On peut se faire plaisir et imaginer ce qui se passe entre eux deux après.

Et puis ça fait écho à la campagne Oxfam que vous avez peut-être vu il y a quelques années : Make poverty History. ( regardez, c'est celle avec Colin Firth, j'ai mis cinq minutes à la trouver...et aussi George avec une drôle de moustache, et la voix de Liam... et Cameron Diaz aussi)

 

Donc Rencontre au Sommet, c'est encore diffusé le 16 Juillet à 15H45 sur Arte ( si vous avez la TNT) et à O.50 le 24 Juillet ( dans la nuit du 23 au 24 je présume, mais je vous conseille de vérifier) et de mettre une cassette dans le magnéto, parce que c'est vraiment bien. la BBC fait des téléfilms sublimes qui seraient dignes d'être diffusé sur grand écran.

Là c'est le site d'Arte :

http://www.arte.tv/fr/cinema-fiction/la-fiction-sur-ARTE/...

Là c'est unblogen Anglais sur le film, qui parle de son actualité, le 11 juillet il était encore updaté, le film fait le tour du monde pour aider les p'tits enfants pauvres, et ceux qui sont plus vieux aussi :

http://www.thegirlinthecafe.com/

Même si vous ne connaissez pas les acteurs, vous pouvez regarder, il y a plein de trucs bien, même tout le film est bien en fait.

Et là, voilà un trailer réalisé par un fan : http://fr.youtube.com/watch?v=qKRzN0nq5Ww&feature=rel..., pour se faire une idée.

 

 

 

Publié dans Down in Albion

Commenter cet article

Shopgirl 16/07/2008 00:20


Snif, snif, aucune trace d'une rediff sur mon programme tv :'( ....

MlleACB 14/07/2008 00:20


Bon, tu m'as donné envie de voir ce film, va falloir que je programme mon magnéto. Je sens que je vais pas etre déçue.

isabelle 14/07/2008 00:20


Moi aussi le bling bling me dérange sur les hommes politiques et pas sur les artistes. C'est vrai que cela peut-être dérangeant de voir ces gens si riches parler de la pauvreté. Mais au moins ils en parlent... Et c'est plus facile d'être compatissant le ventre plein que vide.

camille 14/07/2008 00:20


@Gaby : je comprends tout à fait ton point de vue. par exemple, le fifty cent et son " get rich or try dying", ça me plait pas tellement. Mais le blingbling me convient plus tant que c'est pas sur des hommes politiques en fait^^ Et dire que je parlais de Cameron Diaz pour toi, et tu remarques que Puff daddy qui change trop svt de nom!

Gaby 14/07/2008 00:19


>> camille : oui je sais bien qu'ils ne sont pas à plaindre tous dans la pub, ce qui me gène moi c'est le côté bling-bling, étalement de la fortune aux yeux de tout le monde. Même si c'est le truc des rapeurs US (voire pas que US) et qu'il donne beaucoup par ailleurs, je trouve ça déplacée cette attitude quand on lutte contre la pauvreté. Ça fait très gamin en fait, j'ai la plus grosse, j'ai la plus chère. Encore ça serait dans le cadre privé pourquoi pas, mais là c'est dans les clips. Quand je vois ce genre de clip j'ai l'impression que le rapeur dit "merci à vous, grâce à votre générosité je peux m'acheter des trucs que vous ne pouvez même pas toucher, merci bien les gars !".



Tous les autres gagnent beaucoup et bon, ça me gène pas plus que ça qu'ils soient si riches, mais ils ne le montrent pas comme P. Diddy & Cnie. C'est surtout l'étalement absolu qui me gène. On est d'accord je crois de toute façon.



Je vais aller voir ton lien.



>> Lyly : Bon, d'accord, BBC en plus de NRJ 12 :)