The Book Shop

Publié le

Hier après-midi, je suis allée faire un tour en ville. Il fait un temps pourri à Lyon. Je me baladais, j'ai vu une anglaise, je l'ai reconnu à ses chaussures. C'était un modèle blanc  avec du ruban de chez Primak à 4£. J'avais les mêmes en argent. En quittant l'Angleterre, comme la semelle était décollée, je les ai donné à ma boutique Oxfam... Elle a parlé, avec ce super accent qui fait qu'on sait qu'on a affaire à une Anglaise et pas une Américaine.

Il faisait froid, je cherchais un bouquin sur l'anticapitalisme que je n'ai pas trouvé, alors à la place j'ai trouvé des bouquins de socio pour mon mémoire. Après je suis allée chez Decitre, ils ont une librairie spécialisée dans les livres étrangers, et quand on entre c'est les livres anglais. C'est un peu comme WH.Smith ou Brentano's à Paris. Enfin, je ne suis jamais allée chez WH.Smith à Paris, mais Brentano's m'a beaucoup plus. J'achète rarement des livres, parce que j'en ai plein, et que généralement je préfère les livres d'occasions. Ce n'est pas qu'une question de prix, c'est aussi une habitude. Mon père est bouquiniste, j'ai toujours été habituée aux livres qui ont déjà eu un ou plusieurs propriétaire. J'aime beaucoup les vieux poches des années 50 et 60.

Enfin, j'étais chez Decitre, à la recherche de Lost in Austen. Une jeune femme du XXieme siècle se retrouve à Pemberley au près de Mr. Darcy tandis que Lizzie débarque à notre époque. Choc des cultures. Enfin, ils ne l'avaient plu, et le vendeur, qui a beau être anglais, m'a regardé avec des grands yeux, et a essayé de me refiler un Jasper FLoyld à la place. Je l'ai remercié poliment et je suis tout de même repartie avec le nouveau bouquin de Lauren Weisberger (Le diable s'habille en Prada). J'avais des chèques livres à dépenser, avant je pouvais prendre des dvd, mais plus maintenant. Les vendeurs les refusent.

Cette journée, ce ciel gris, ces chaussures, cette librairie, ça m'a donné mon sujet du jour sur l'Angleterre. Les livres. Pas ce qu'il y a à l'interieur, mais l'aspect purement esthétique de la chose. Je suis fana des couvertures anglaises. Il n'y a rien à dire, les Anglais savent tout vendre. En France, quand un livre sort, il est noir, beige, parfois blanc ou bleu ciel. Mais sans motif ou sans fioriture, sinon ce n'est pas de la Grande Littérature. A part Au diable vauvert ou La Dilletante, il y a peu d'originalité. Je ne parle même pas des poches, que je trouve généralement très laids. En Angleterre, la couverture est souvent un peu en relief, avec un dessin original, et pas une vieille peinture mal reproduite comme en France. On utilise des polices d'écritures originales, et les livres sont colorés. Et jamais vulgaire. Les livres sont beaux. On peut rentrer dans une librairie, juste pour le plaisir des yeux.

Les librairies Waterstone sont mes préférées. On croirait être dans une autre époque. Les livres sont présentés dans de belles et hautes étagères en bois sombre. Voilà le magasin de Birmingham, sur New Street, une vrai merveille.

P1030134.JPG

On ne voit pas vraiment les livres, alors voilà des vignettes de mes préférés

 

Les Jane Austen, dans mon édition préférée ( Red Classic), là ce sont des livres hongrois, mais c'est la copie conforme des modèles anglais.

Pride and PrejudiceThe True Darcy Spirit
The Mitfords - Letters Between Six SistersHow To Be GoodAtonement
The MarchesaLolitaThe Night Watch
For a Night of LoveBrideshead Revisited: The Sacred and Profane Memories of Captain Charles RyderThe Queen and I

Voilà, je trouve ça beau. Je dois avouer que si j'en ai quelques un de ce petit éventail, je ne les ai en fait pas lu. C'est plus un objet de décoration qu'autre chose. En furetant sur play.com, j'ai trouvé The Jane Austen's guide to dating pour 3,39 euros, frais de port compris.

Au mileu, on peut voir How to be Good, de Nick Hornby, dans l'edition classique de Penguin. J'ignorais qu'ils publiaient des romans contemporains dans cette édition, je trouve ça bien.

D'ailleurs si vous voulez m'offrir un cadeau... Boire mon chaï tea latte du soir dans ce mug ça serait it!

mug persuasion.jpg

Bon c'était pas très fun comme article, mais ces livres, je les trouve vraiment jolis.

 

 

 

Commenter cet article

Angie 10/06/2008 00:29


J'ai lu le How to be Good de Nick Hornby, mais en français. J'ai adoré.

Shopgirl 09/06/2008 00:29


La France s'améliore petit à petit mais ces couvertures sont vraiment ravissantes ! Elles donnent envie de se plonger dans la lecture , c'est vraiment réussi.



Et le mug ! J'aime le côté marketing, je tombe toujours dans le panneau :p * faible fille*.



Decitre est vraiment une bonne librairie. J'y vais rarement parce que je suis loin de lire en vo même si je suis super fière d'avoir pu lire le dernier HP à sa sortie et en moins de 15 jours * super fière* !

Camille 09/06/2008 00:29


Mlle ACB : Oui les pubs sont très bien aussi et donner l'envie de lire, ça résume tout à fait ma pensée!

@Alexis : tout pareil!

@Clochette : oh faut qu'on parle de ça!

@LylyJune : disonq u'à Lyon, on a beaucoup de chance, des tas de bouquinistes, et 4 très grosses librairies dans l'hyper centre, sans conter plein de petites librairies de quartier.

@Coralie Marie : j'ai failli mettre la couverture immonde de Bridget Jones et des chicklitt français en illustration pour faire une comparaison et c'était juste trop moche! Maintenant je crois que c'est la couv du film, ouf...

Coralie Marie 09/06/2008 00:29


Comme les autres, je vais dire que je suis complètement d'accord :-) Je lis des livres en anglais et l'un des avantages à faire cela, ce sont bien ces belles couvertures, charmantes et souvent girly, j'adore, totalement incomparables avec les livres français (la couverture poche de Bridget Jones par exemple était juste monstrueuse ! J'étais bien contente de l'avoir lue en VO :-)

Et Lost in Austen m'a l'air drôlement intéressant !!

Lyly June 09/06/2008 00:29


Ca me fait bizarre de lire le mot Decitre, ça doit être un des mots les plus employés par mon père. Là je me rends comte que Rennes est pauvre en librairie. J'ai eu un mal de chien à trouver Into the Wild en vo, et généralement des livres en anglais. En plus l'une des plus grande librairie (qui ne fait pas partie d'une chaine, style fnac) a des vendeurs aimables comme des portes de prison, youhou ! je sens que je vais me mettre à amazon vite fait.