I believe I've seen hell. And it's white, snow white...

Publié le par Camille la It Girl

Galy & Miss Austen doivent savoir de quoi je vais parler ce soir...


C'est le choc de deux Angleterre que le roman nous invite à découvrir : le Sud, paisible, rural et conservateur, et le Nord, industriel, énergique et âpre. Entre les deux, la figure de l'héroïne, la jeune et belle Margaret Hale. Après un long séjour à Londres chez sa tante, elle regagne le presbytère familial dans un village du sud de l'Angleterre. Peu après son retour, son père renonce à l'Eglise et déracine sa famille pour s'installer dans une ville du Nord. Margaret va devoir s'adapter à une nouvelle vie en découvrant le monde industriel avec ses grèves, sa brutalité et sa cruauté. Sa conscience sociale s'éveille à travers les liens qu'elle tisse avec certains ouvriers des filatures locales, et les rapports difficiles qui l'opposent à leur patron, John Thornton.
En même temps qu'un étonnant portrait de femme dans l'Angleterre du milieu du xixe siècle, Elizabeth Gaskell brosse ici une de ces larges fresques dont les romanciers victoriens ont le secret.

J'ai lu Nord & Sud quelques semaines après l'ouverture du forum " The Inn at Lambton" et en suite, j'ai regardé l'adaptation de la BBC un très grand nombre de fois ( pour être polie et réaliste, la grande majorité des autres filles du forum a besoin de sel quand on prononce le nom de Riri :D)...

Beaucoup de gens disent que ça ressemble à Orgueil & Préjugés, mais alors il faut continuer sur la lancée et décider que tous les romans où l'héroïne ne tombe pas sous le charme ténébreux du héros tout de suite ressemblent à Orgueil & Préjugés ( ce qui est faux, est ce que Titeuf et Nadia ressemblent à Darcy et Lizzie ?) ( la réponse est non, Darcy ne se coifferait JAMAIS comme ça, voyons!)

Comme je ne sais pas trop donner d'avis sans raconter n'importe quoi, je vous invite à lire celui de Clarabel qui fait ça très bien et je vais juste dire que ce livre, c'est de la dynamite!

Mais bon, j'ai pas nom plus fait ça pour linker Clarabel, je voulais parler du livre parce qu'il est enfin réédité en français, ce qui est une bonne nouvelle. Selon Fayard ( qui est une maison d'édition et pas le surnom de quelqun que je connais) c'est pour Novembre parce qu'il y avait beaucoup beaucoup de demandes. Pour l'instant, il n'y a rien sur le site de la Fnac mais Fayard dit que c'est en réimpression donc il faut checker amazon et cie.

Voilà quelques points qui font que N&S ne ressembe pas à P&P

*Dans P&P, les personnages évoluent dans un monde ou à part boire le thé, rajouter des rubans à son chapeau et faire quelques pas de danses, il ne se passe rien. Dans N&S, pas du tout! Margaret et sa famille débarquent à Milton ( nom fictif de Manchester, Elizabeth gaskell avait eu des problèmes dans un de ses livres précédents parce que les gens de manchester n'étaient pas très content) en pleine révolution industrielle. Les ouvriers des filatures, sous-payés, se révoltent, font la grève, se font taper par la police pendant que les patrons s'enrichissent en spéculant et Margaret prend leur défense. Son frère est forcé de vivre à des milliers de kilomètres parce que lui et ses camarades engagés dans la Royal Navy se sont rebellés contre un capitaine infâme. Le père de Margaret, un pasteur, quitte l'Eglise parce qu'il doute et n'est plus d'accord avec les ordres de ses supérieurs...
Chez Jane Austen, on raille Mr Collins et Mr Eton mais ça ne va pas plus loin, et la Royal Navy est sanctifiée.

Elizabeth Gaskell était membre du courant des réformateurs sociaux au côté de Charles Dickens, avec qui elle était amie. Son palmarès en name dropping du XIXème siècle ne s'arrête pas là puisqu'elle s'entendait aussi très bien avec Charlotte Brontë dont elle rédigea une biographie. L'histoire ne nous dit pas si elles se sont disputées au sujet de Jane Austen que que Charlotte Brontë ne portait pas dans son coeur. Parce que, tout de même...

Enfin bref, un article qui passionera peut-être les foules, ou pas. Je ne veux pas parler de shampoing pour intéresser les gens :D

Publié dans Le it livre

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article

Clarabel 10/11/2008 09:59

((Riri Armitage... hihihi ! Je ne peux pas m'empêcher de ricaner dans mon coin !))

Rien à ajouter, sauf que Fayard doit maintenant tenir ses promesses ! ! ! :)

Camille la It Girl 11/11/2008 11:01


Bon il est quand même loin d'être moche, mais quand tu as des I heart riri sur toutes les pages du forum, inevitablement, tu pètes un cable! enfin moi oui!


Isil 10/11/2008 09:51

Bonjour, merci pour l'info sur la réedition. J'ai la chance de lire l'anglais (et de posséder une version française) mais comme j'avais envie de l'offrir pour faire du lobbying, je vais suivre l'info.
Quant au livre lui-même, il est absolument magnifique. Je l'aime plus pour le côté social que pour sa ressemblance avec P&P (j'aime bien la comparaison avec Titeuf): c'est vrai que si on résume un roman par "au début ils ne s'aiment pas et à la fin ils s'aiment", tout se ressemble mais chez Austen comme chez Gaskell, l'histoire d'amour est plus une convention littéraire permettant de traiter d'autres sujets au passage.

Touloulou 09/11/2008 10:48

Eh bien tu m'as donné envie de le lire ! J'avoue que ce n'est pas du tout le style de littérature que je connais, mais j'ai envie de m'y mettre...
Peut-être que je le trouverai à la superBUdelamortqueviventlessuédois de ma fac

Camille la It Girl 09/11/2008 13:17


tu es en Suède ? tu dois pouvoir le trouver en V.O assez facilement je pense.


mamzellescarlett 08/11/2008 16:50

Oh tu m'as donnée l'eau à la bouche. J'adore les peintures sociales. Dommage qu'il ne soit pas encore dispo...

Camille la It Girl 09/11/2008 10:29


ce sera pour Novembre ou début Décembre... donc ça va aller! Un joli cadeau de Noël


Princesse Audrey 08/11/2008 14:37

Je ne connais pas ce roman, mais après le CAPES, l'été prochain, je m'y mets, il me fait penser à Jane Eyre et la bio de Flora Trsitan, la grand-mère de Gauguin. Bisous !!!

Camille la It Girl 08/11/2008 17:54


oh c'est très très différent de Jane Eyre mais je suis sure que ça peut te plaire. Ca fait un peu Zola ( sans autant de pathos) dans le traitement social de l'histoire! Bref j'ai hâte de connaître
ton avis!