Générale

Publié le par Camille la It Girl

Ce matin, je me suis réveillée trop tard pour aller à la manif. J'avoue pour atteindre le point de rendez-vous à l'heure, il aurait fallu que je parte de chez moi vers 8H30. Il y a pire, je ne sais pas exactement comment y aller à pied. Ce n'est pas dans un quartier que je connais. J'attendais un peu que ça passe vers chez moi, mais il semble que le préfet en avait décidé autrement.

Je suis pour la grêve en général. L'idée de cracher sur du grêviste est à des milliers d'années lumière de ma façon de penser. C'est un droit pour lequel des gens avant moi se sont battus, et je les respecte. Chaque loi, décret, décision et cie qui cherchent à le restreindre me révoltent. C'est un choix laissé aux citoyens, aux gens qui travaillent, aux étudiants...



Je ne suis pas opposée à toute réforme du service public. Par exemple, je trouve que le système des concours a fait son temps, et ne fait que renouveller au final une sorte d'élite administrative formée dans les mêmes écoles. Et par là, clairement, je m'inclue dans le lot. Si j'étais présidente de la Republique, d'abord vous voteriez tous pour moi, parce que je suis votre idole, hein ? Et ensuite, je mettrai sans doute fin au système des grandes écoles. J'essayerai de faire en sorte que tout passe par la fac.

Je sais, j'ai fait une prépa, et j'ai fait une grande école après. Mais au fond de moi, ça m'enerve qu'un élève qui ait fait la Fac soit jugé moins bon que moi dans les représentations collectives. Parce que c'est tout simplement faux.

Si j'étais allée manifester ce matin, ce n'est pas pour que rien ne bouge. Mais contre une partie de l'opinion qui a une vision des fonctionnaires tout à fait différente de la mienne. Et je ne parle pas du discours sur la réforme du statut des enseignants chercheurs rempli de mépris de Monsieur Bruni ( ce sera pour plus tard). Non les fonctionnaires ne sont pas tous des gros cons flemmards et grévistes qui se la coulent douce pendant que les gens du privé vivent un enfer. On ferait quoi sans administration publique, sans hopitaux, sans écoles, sans caisse d'allocations familiales ? Tout passerait au privé c'est ça, pour que ce soit rentable ?



 Moi par exemple, il y a encore quelques années, je voulais devenir fonctionnaire. Parce que figurez vous que malgré mes envies de voyages et mon anglophilie, j'aime mon pays. Peut être pas autant que Charles Pasqua et Brice Hortefeux, mais je l'aime et j'avais bêtement envie de le servir. J'en ai toujours envie. J'ai envie de promouvoir la culture de la France. Je ne sais pas ce que je ferai. Mais que ce soit dans un musée, dans une maison d'édition, dans une DRAC ou dans un Institut Français je serai  un bon petit soldat.

J'ai peut-être une vision d'immigrée c'est vrai. Mon grand père a fait 3000 km pour que sa famille puisse vivre convenablement. J'ai tout à fait conscience de ma place et de mon rôle, de ma réussite républicaine même. Je n'ai pas envie de ruiner la France en faisant grève, en manifestant et en m'opposant à des idées que je trouve stupides. Faire grève ce n'est pas ruiner la France. Je me trompe peut-être mais le 14 Juillet qu'on célèbre avec fougue, c'est une grosse manif populaire ( qui trouve ses racines dans un faisceau de causes dispérsées sur tout le XVIIIeme siècle de fer, Emmanuel Leroy Ladurie).



J'aime ça les grands mouvements sociaux. Le peuple n'a pas toujours raison, mais il n'a pas non plus toujours tort.

Ensuite cet après-midi, je suis allée faire un peu les soldes avec ma Copine nordiste et Le Prince de Haute-Savoie Libre & Fière. ( ce sont des surnoms que je donne à mes amis sur ce blog, un peut dans la vie aussi, Le Prince de Haute Savoie s'appelle comme ça parce qu'il vient de la bas, et qu'il veut créer un état libre et fun où nous regnerons tous les deux!) On est allé chez One Step parce que la majorité de leur collection de l'hiver est à 40 euros ce qui devient très très très tentant surtout quand on voit les prix d'origines qui flirtent avec les 200 euros) Je n'aime pas toujours tout ce qu'ils font, mais on peut toujours tomber sur des petites choses sympas. J'ai essayé une blouse bof hélas ( parce qu'elle était bleu nuit, mais les manches étaient trop bouffantes pour moi) et finalement je suis repartie avec un short qui m'allait très très bien. Et après on est allé à l'AG.

J'aime les AG aussi. Parfois ça devient n'importe quoi et c'est chiant, mais les premières AG des mouvements sont calmes et on y discutte vraiment. Enfin aux miennes. C'était sur la réforme du statut des professeurs chercheurs. Il y avait mon prof d'histoire préféré et mon prof de socio. J'y allais par nostalgie, c'était sans doute ma dernière AG d'étudiante, et la première fois depuis la rentrée que je mettais les pieds dans le Grand Amphi. L'an dernier je ne savais pas trop quoi penser de la LRU. Je ne crois pas que ce soit la Loi magique et parfaite qui va révolutionner l'université française, mais je ne sais pas si j'y suis opposée à 100%. Mais j'ai confiance en mes profs. Etre professeur chercheur, c'est un métier. Il y  a pire au niveau pénibilité. Mais l'enseignement, la transmission des savoirs, c'est important. Et je n'aime pas l'air méprisant et supérieur qu'affiche notre président à leur égard. On dirait un petit gamin de cour de récréation qui fait le beau parce qu'il a eu un bon point... On dirait Draco Malefoy en fait, surtout quand il devient préfet.



Enfin j'étais nostalgique mais dans le bon sens du terme aujourd'hui. J'allais à L'AG le coeur joyeux comme on dit, avec un peu de cynisme et d'ironie ( on a acheté des macarons sur le chemin, mais on a pas pu résister ils ont disparu sur la route et pas dans l'amphi pour jouer à la gauche chaussures-dorées-et-macarons Bouillet) Avec Le Prince de haute Savoie, on mattait les jolis garçons de l'amphi, et il votait comme eux. Moi je votais comme mon prof d'histoire, et comme le beau gosse du deuxième rang aussi. J'adore les AG, les gens me prennent un peu pour une folle quand ils m'entendent parler. Je sors des trucs énormes et décalés comme : " Quand est-ce qu'elle se finie l'AG, je dois aller chez Marionnaud" ou alors je dis que je ne peux pas cautionner les paroles d'un mec qui a pris le micro parce qu'il est roux, et que les roux sont tous des suppots de satan. L'an dernier j'avais souvent un magazine féminin et cette année, j'ai pris des photos avec mon Iphone. Le mieux c'est que j'ai pris en photo des militants d'un groupe anarchiste avec, et je trouve ça très très drôle. ( Dans le même style, j'ai adoré glisser les mots Participation/participatif dans un plan de com sur les 25 ans du Futuroscope).

J'ai un humour science-potiste, ça me fait peur maintenant de devoir rire avec d'autres gens parce que quand je disais fièrement à ma mère que j'avais placé participation dans mon devoir, elle comprenait pas tout de suite pourquoi c'était drôle parce qu'elle a un humour beudefeu...


Publié dans L'it article sérieux

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article

Elea 07/02/2009 10:00

Je crois que cette réflexion concernant les profs chercheurs est clairement mal calibrée; Sarko va se mettre à dos des gens très compétents, souvent très brillants, des gens qui bossent (en tout cas dans ma fac c'est le cas) comme de gros tarés. C'est du 100 heures par semaine, au bas mot, certains sont directeurs de revue, d'autres participent aux réunions concernant l'avenir de la sécu sociale...
Ce sont aussi ces gens là qui font l'avenir, qui le théorisent, qui "cherchent" des solutions, et messieurs les politiciens, avec tout le respect que je devrais avoir pour eux mais que je n'ai plus malheureusement, sont bien contents de pouvoir s'appuyer sur leurs études pour faire avancer la France.
Et puis sincèrement, se friter avec les juristes, c'est une very bad idée...(oui comme ça n'a pas du t'échapper je fais des études de droit)
D'ailleurs par chez moi, on a une règle limite intemporelle, on ne fait jamais grève (ma fac est connue pour ça). Bah ouais mais là justement non, les profs sont tellement ulcérés qu'ils ont pris des "mesures", un truc qui s'était encore jamaus vu!

Maya 30/01/2009 21:37

J'aime beaucoup ton billet. C'est tellement bien écrit...
Je ne savais pas que tu étais une "immigrée". Tu viens d'où?
Bizbizzzzz

Camille la It Girl 30/01/2009 23:44


Je suis bien Française moi. Mais mon grand père maternel était italien, il est arrivé en France à la fin des années 50.


carobine 30/01/2009 15:12

Nous sommes complètement d'accord!!
Fin de la pause.

Merci, mille fois, de m'avoir ajouté a ta blogroll...c'est très cool de ta part...

Bonne fin de journée!

Camille la It Girl 30/01/2009 15:17


Ahaha j'avais oublié de le faire, j'y pense pas super souvent, alors qu'en plus je te lis depuis longtemps! Parfois je la regarde et je me dis " Oh mais il faut que je rajoute des liens!" je suis
un peu blonde de la blogroll, I must confess :D

Je crois que j'ai fait les dernieres modifications il y a une dizaine de jours, et maintenant le lien d'ERE ne marche plus, c'est la looooooose. J'ai la flemme d'y retourner en plus, je fais ça en
code HTML ( ouai pourquoi faire simple ?)


carobine 30/01/2009 14:56

hum je suis plus catégorique sur la privatisation.
Pour moi certains services comme l'eau, l'électricité, la santé, l'éducation, la culture etc etc doivent être service public. Pour des principes d'égalité etc etc. Un point c'est tout. A mes yeux c'est pas touche, niet.


Et tu sais a quel point je hais EDF lol...


Après sur les retraites, c'est simple : y'a PAS DE SOLUTION. Les gens peuvent faire grève tant qu'ils veulent...et là j'avoue que j'arrive même pas a comprendre pourquoi tout le monde fais grève...comment tu veux qu'on fasse??? Maintenir les retraites : BIEN SUR. Continuer avec des inégalités pareilles dans les années de travail, je dis non. Même si il y a toujours un exception qu'on prend comme modèle, la majorité des cheminots travaillent pas plus dur que celui qui fait les 3 huits, une infirmière de nuit, un cordonnier ou que sais je...

Camille la It Girl 30/01/2009 15:05


Ah oui pour les retraites, je suis d'accord avec toi; Pour la privatisation, je pensais pas aux entreprises dont tu parles. Enfin je n'y connais pas gd chose, c'est de l'économie^^ :DMais je veux
que ce qui est publique reste publique, même si la SNCF m'emmerde et augmente ses prix. Le train va mieux en angleterre maintenant, pour l'avoir bien utilisé je sais que c'est impec! Mais il a
fallu renationaliser pas mal de choses pour en arriver là. En 1999, ce n'était pas du tout du tout comme ça!!! Je me sentais tjs bcp mieux une fois que je n'étais plus dans le train...

Moi ce qui m'a enervée, c'est la grève pour ne pas travailler le jour de pentecôte. Déjà j'aimerai que les jours fériés soient déplacé à des dates non religieuse, et pourtant je suis un petit peu
catholique. Et c'était un jour de solidarité. Bien sure, en taxant les tres riches, on aurait pu avoir la même somme, et je ne suis pas contre le fait que les riches payent plus pour aider les
pauvres ( Robin Wood Power!) mais là c'était de le redistribution des biens portants/jeunes aux malades/vieux. Ca me dégoute que les gens se soient plain! C'est sans doute plus agréable de regarder
les enfoirés et le téléthon, mais j'avais envoyé ma mère travailler ce jour là!!!

Pour EDF, ça me fait rire. Poweo recherche un repreneur... je sens que la privatisation ne marche pas très bien^^ ( pour une fois que je lis les pages saumon du Figaro, je tiens à en laisser une
trace qq part :D)


Momo de paris 30/01/2009 14:27

Mais, nous on a la chance de comprendre et l'humour iepien et l'humour beudeufeu! En fait je crois que ça fait de nous des gens à part... un peu bizarre aussi.

Camille la It Girl 30/01/2009 14:53


Va bosser toi!!! :D
au lieu de vivre notre combat par procuration :D