The Good Girl ?

Publié le par Camille la It Girl

Je ne sais pas si ça va au boulot. Je ne sais pas si j'arrive à travailler convenablement. J'ai l'impression de tout faire de travers ou presque. J'ai déjà fait quelques petits boulots, mais c'était basique de chez basique.
mais là c'est différent. Je ne sais pas ce qu'il faut que je sache faire ou pas. Je n'ai pas l'impression qu'il y ai quelqun pour me former. Je croyais que dans un stage, il y avait quelqun qui t'aidait directement. Pas une "dame de compagnie" mais une sorte de formateur. Mon maître de stage n'a absolument pas le temps de le faire parce que c'est le chef de tout et qu'il n'est jamais là. Les deux autres conseillères ont leur travail à faire et souvent j'ai l'impression que je vais les déranger.

Le truc c'est que je n'ai jamais fait de stage avec un vrai boulot ou on me laisse m'organiser à ma guise. C'est nouveau et j'ai l'impression de ne pas vraiment y arriver. Aujourd'hui, il n'y avait personne, et même si j'ai avancé dans mes recherches, j'ai l'impression d'avoir procrastiné. Tout le monde était en réunion et j'étais perdue du coup. Je ne savais pas dans quel sens partir. J'ai aussi un peu commencé à rédiger mon mémoire, parce que je ne pouvais pas vraiment m'atteller à mes projets avant que des contenus soient validés et aujourd'hui il n'y avait personne.

Je prend parfois des petites initiatives, mais je ne sais pas si c'est suffisant et je n'arrête pas de me dire qu'il y a des tas de trucs auxquels je devrait penser, mais je n'y pense pas parce que j'ignore leur existence.

J'aimerai vraiment qu'on me dise que c'est bien, qu'on me supervise un peu mieux. Mais les deux filles avec qui je bosse n'ont même pas 30 ans, et elles n'ont pas vraiment la quiétude qu'ont des gens plus âgés.

Je ne crois pas qu'on va m'élire stagiaire de l'année, et dire que l'an prochain je dois chercher un vrai travail... On ne voudra jamais de moi...





Commenter cet article

Angie 24/04/2009 01:21

Alors, plutôt que de refaire le boulot et d'avoir des doutes, demande comment tu veux qu'il soit fait. Limite tu les obliges à te donner une réponse en insistant.

Pisinat 22/04/2009 19:58

Coucou ! je suis tombée sur ce billet un peu par hasard, mais il me fait réagir ! J'étais exactement dans ta situation il y a encore 6 mois. Un stage très peu encadré une pression énorme. Je me retrouvais à faire le travail d'un ingénieur expérimenté alors que je n'étais même pas encore diplomée... Et mes "employeurs" ont eu le culot de me faire comprendre qu'ils n'étaient pas assez satisfait de mon avancée (c'est sur, j'allais pas aussi vite qu'un salarié de 10 ans d'expérience !).
Bref, ça a été une horreur, mais pour moi-même, j'ai tenu bon. J'ai failli faire une dépression, mais désormais j'en sors grandi, plus sûre de moi. Et en plus j'ai trouvé un emploi qui me plait vraiment dans une boîte sympa !

Alors en un mot : accroche toi, et surtout, ne doutes pas de toi !

Camille la It Girl 22/04/2009 20:12

Merci

Pando 22/04/2009 18:21

Ca dépend aussi beaucoup également de avec qui tu tombes effectivement. J'avais fait un stage en DRAC qui s'était super bien passé, avec des responsabilités, mais en étant bien encadrée, et ensuite un autre à la BPi et là la cata, rien à faire, et la personne censée m'encadrer ne savait manifestement pas quoi faire de moi... Mais je plussoie les filles, tu devrais vraiment essayé d'en parler. Et puis ne t'en fait pas, ce n'est pas parce qu'un stage se passe plus ou moins bien que tu seras nulle dans un boulot, les conditions sont tellements différentes... plein d'ondes positives en tout cas !

Lu' 22/04/2009 15:26

Comme tout le monde l'a déjà dit, c'est normal de ne pas toujours savoir quoi faire quand on commence, que ce soit en stage ou même pour le premier boulot. Et puis tu ne peux pas être active et efficace 8h par jour de la même façon que pendant tes études (à moins de crouler sous le travail). Par contre, il ne faut pas hésiter à poser des questions, beaucoup de questions, histoire d'en apprendre le plus possible sur les tenants et aboutissants du projet sur lequel tu travailles et sur le métier que tu es susceptible d'exercer ensuite.

J'ai fait un stage sur un chantier et je passais facilement 10h par jour sur place. Pourtant je n'avais pas l'impression de faire grand-chose et encore moins d'avoir la légitimité de vérifier le travail de quelqu'un qui ferraille un mur depuis 25 ans alors que je me pointais avec un plan que je venais tout juste d'apprendre à lire. Dans ces cas-là, il faut s'adapter à son interlocuteur, ne pas avoir peur de ne pas savoir, mais montrer qu'on est hyper concentré et prêt à apprendre très vite. Et puis il faut éviter d'embêter tout le temps la même personne ;)

Bref, bon courage, mais vu toute la bonne volonté que tu y mets, tes inquiétudes devraient se dissiper.

Plume 22/04/2009 14:35

Je comprends tout à fait tout ce que tu décris, l'impression d'être un peu inutile, de ne pas savoir si les initiatives prises sont trop ou pas assez, de ne pas savoir quelle est exactement ta marge de manoeuvre, pas de plan, pas d'objectifs précis... C'est un peu comme ça partout, quand on fait un vrai truc. Etudiante, tu devais servir les clients et nettoyer les cuisines, c'était chiant, mais simple. Quand tu commences à avoir un vrai travail, un truc que tu vas faire toute ta vie, avec des responsabilités (je ne dis pas que serveuse, c'est pas un vrai travail, bien sur, je dis que etudiante serveuse, tu t'en fous de prendre des initiatives, tu fais ton truc, point), des évolutions, des comptes à rendre... Courage, ne baisse pas les bras, mais tu devrais avoir point peur de solliciter l'aide des deux filles qui bossent avec toi. A la limite, elles n'ont aucun role à jouer dans ton avenir, elles ne peuvent pas t'empecher d'avoir un job, alors tant pis si tu les soule un peu, au début. Et puis souvent, on croit être relou, alors que les autres trouvent ca normal toutes ces questions, mais ont peut etre juste un peu de mal à les anticiper, et attendent donc que tu fasses le premier pas.
Allez, courage
Bises