No one likes her anylonger

Publié le par Camille la It Girl

Attention, article spoiler sur Les chroniques de San Francisco!

Quand on commence les Chroniques de San Francisco, on s'attache vite à Mary Ann. Pendant 4 tomes, en gros on l'aime bien. Et ensuite, beaucoup moins. Enfin je ne la déteste pas, et je la comprends même. Au fond, elle sait ce qu'elle veut, elle est honnête, mais son comportement change du tout. Elle est un pur produit des années 80. Elle a réussi.

Au final, alors que je suis sur le point de terminer le tome 5 ( sans doute dans la soirée si je ne vais pas au cinéma), je crois que comme tout le monde, Mouse restera mon préféré. Un peu comme tout le monde, non ? J'aime aussi la douce folie de Madame Madrigal of course. Et limite, elle me donnerait envie de fumer un joint ( Ouai je sais, je suis un modèle de pureté, mais je ne fais que suivre les conseils de Bill Nightly, je n'achète pas de drogue, j'attends d'être une star pour qu'on m'en donne gratuitement!)

Je suis au fond une oie aussi blanche que Mary Ann en 1976, j'ai un stage qui se rapproche de la Mary Ann de 1980 et j'espère ne pas perdre mon âme en chemin, même si j'écris des billets sponsorisés.

Michael Tolliver donc est mon préféré. Il est drôle, et puis les années 80 le transforment petit à petit. J'aime la façon dont son histoire avec Jon se développe et surtout comment elle est développée au long des tomes, bien que Jon ne soit plus " à part entière" un personnage des Chroniques. Je me répète, mais c'est dingue comme ces livres, léger  au début, finisse par l'être de moins en moins. J'imagine Mary Ann, habillée comme Meg Ryan dans Harry & Sally, conquérir le monde de la télévision. J'imagine Brian s'occuper d'une gamine qui porte les vêtements de Rudy dans Le Cosby Show. Et j'imagine Mouse avec sa fameuse moustache tailler ses rosiers au fond de sa jardinerie.

J'ai de plus en plus envie de voir la série, alors qu'au début de ma lecture, je n'étais pas tentée.

Curieusement, mon tome préféré est le 4. Moins fou que les 3 premiers, comme le 5 et 6 je suppose. C'est sans doute ça qui a peiné certains lecteurs. Mais le côté trop ouvertement " loufoque" avait tendance à me laisser de marbre.

Bref Read It people!!!
Lundi Soir je m'offre Michael Tolliver est vivant!

Et j'essaye de parler d'autre chose ensuite!

Commenter cet article

Océane 18/05/2009 09:53

Bonne nouvelle ! Et tu verras le dernier vaut plus que les mauvaises critiques qu'il s'est prises !

Shopgirl 17/05/2009 23:36

Ce qui m'a marquée, c'est justement ce changement de ton, on quitte l'ambiance hippie des années 70 et tout est plus compliqué. Comme quoi, cette histoire de crise, si elle n'arrange pas les choses économiquement, elle est déjà présente dans les esprits depuis un moment.

Tu décris très bien Mary-Ann. On s'attache, on s'énerve et avec du recul, on la comprend mieux. Mouse reste mon préféré aussi. J'ai tenu dans les mains le nouveau dernier tome , je sens que je vais bientôt craquer ...

Bonne lecture, c'est tellement bon d'être prise dans des livres que l'on adore !
Bises

Pando 17/05/2009 19:20

Arfff, c'est pas sympa, ça fait des années que je ne les ai pas lus et j'ai envie de m'y remettre, ce qui est hors de question vue ma pàl >_

Pando 17/05/2009 19:19

Arfff, c'est pas sympa, ça fait des années que je ne les ai pas lus et j'ai envie de m'y remettre, ce qui est hors de question vue ma pàl >_

Sorcière Camomille 17/05/2009 18:30

Je pense que je suis une des rares à avoir aimé Michael Tolliver est vivant. Les gens sont souvent déçus car ce n'est pas dans la suite absolue des chroniques, c'est complètement centré sur Michael. mais vu que comme toi, c'est mon perso préféré (tu verras Mary-Ann d'ailleurs ! c'est de plus en plus une business woman, c'est fou), j'ai vraiment aimé. Je crois que Damien aussi. D'ailleurs c'est ce livre là que j'ai fait dédicacer et j'en suis bien contente !!
Les Chroniques c'est la vie, point.

Camille la It Girl 23/05/2009 16:07


J'ai vraiment aimé. J'aurai aimé en savoir plus sur les autres. Le traitement de Mona m'a enervé, mais c'est pareil dans tous les autres bouquins. Le personage est mal traité par Maupin... Je
trouve qu'il n'aborde pas l'homosexualité féminine comme l'homosexualité masculine, il est plus juste dans son traitement de l'héterosexualité.

j'arrête là, ce commentaire est un peu hard :D