Anni, wo bist du ?

Publié le par Camille la It Girl

Hier je suis allée voir Le Ruban blanc.



Je crois que je vais arrêter de lire des bouquins de Rosamund Pilcher ( de toutes façons, j'ai lu celui que j'avais, et je ne pense pas continuer tout de suite dans l'immédiat) parce que je me suis vraiment demandée si j'avais compris ou pas. Mais en fait, c'est normal de ne pas tout comprendre ou d'être légérement dérouté à la fin de ce film.

Donc Ouf, mon cerveau est toujours irrigué.

Le rubanc blanc, c'est un film qui pourrait donner l'illusion au français de souche lambda d'être un nouvel épisode de La Petite Maison dans la Prairie.

Mais en fait, non, pas du tout.



Laura Ingalls et Marie l'aveugle, jamais elles auraient survécu dans ce bled autrichien. En plus, elles parlaient même pas allemand. Hence the handicap!

Les enfants dans ce film, ils ont l'air tout mignon, mais en fait, ils sont un peu méchant. Mais on les voit jamais être méchant.

On le sait.

Lui là, moi je l'adopterais volontier parce que c'est mignon les petits enfants qui parlent allemand avec des petites voix. ( Oui, c'est bon, chacun sa mignonité : y en a qui trouvent mignon le petit Kevin habillé en survet adidas, moi je trouve mignon les petits allemands qui disent " Wo bist du ?" avec leurs petites voix)



Mais en fait, IRL, il est pourri comme les autres et il va devenir un sehr sehr méchant nazi.

Bah voilà, c'est ça que j'ai pas aimé dans ce film. C'est trop facile. Les nazis ils étaient tous méchants depuis l'enfance, leurs parents ils les ont mal éduqués alors paf, ils sont devenus nazis. Mouai bof, la portée psychologique du propos a du mal à me convaincre. Il y a plein de raisons diverses et variées qui expliquent le succès du nazisme, et en isoler une pour en faire un code génétique du futur sympathisant Hitlerien, ça ne me touche pas plus que ça.

Mais sinon, c'est un film avec Ulrich Tukur, et moi j'aime bien Ulrich Tukur. C'est un peu le Konchalovski des acteurs. Je vous expliquerai un jour à quel point c'est vachement plus fun de connaître The Inner Circle que de lire Nietzsche dans le métro. Et en plus, je suis très sérieuse là.

Pour voir du film bien affreux sur le pourquoi des nazis, il y a Les Damnés de Visconti. A côté, les villageois autrichiens, c'est des joueurs de babyfoot.

Commenter cet article

Sorcière Camomille 03/11/2009 21:22


Ah oui je suis en train d'écouter le Masque et la Plume et ils disent ça et Haneke lui-même a dit quelque chose du genre apparemment... étrange ! Intéressant mais facile... 


Camille la It Girl 03/11/2009 22:15


Ahahaha je le savais je le savais. Et donc c'est facile.


Sorcière Camomille 03/11/2009 16:47


Je n'ai pas du tout lu ça, faut dire que je n'ai pas lu ou entendu grand chose sur ce film à part qu'il a eu la palme d'or... Les journalistes font des raccourcis faciles en écrivant ça. Je pense
vraiment que c'est un film qui doit se détacher de son contexte historique mais bon, plusieurs lectures sont de toutes façons possibles. Je suis d'accord que le petit avec son oiseau est vraiment,
vraiment mignon. Et c'est moi qui dit ça !!!


Camille la It Girl 03/11/2009 16:50


Je sais plus ou je l'ai lu ou entendu, mais du coup je me suis focalisée sur ça en le voyant. Sinon j'ai eu du mal avec la scène post viol de la fille du médecin, limite elle sourit... Il faudrait
que je retrouve ma voix pour en parler avec toi de ce film, la fin avec les disparitions dans la nature de plusieurs personnes laisse plein de pistes ouvertes...


Galy 03/11/2009 14:34


Argh, toi aussi tu as envie d'adopter le petiot là? bon ça a duré un quart de fraction de seconde, mais je me suis dit qu'il était kawaï kiki avec son ptit oiseau. Bref. Dire que j'ai aimé ce film,
je ne sais pas, mais je n'en suis toujours pas sortie, ça c'est sûr. J'adore ton passage sur Laura et Marie!!
et je plussoie sur Sorcière Camo, c'est un film sur la violence qui est partout. j'ai trouvé ça assez glaçant. Souvent glaçant. OK, pour être honnete, je l'ai trouvé globalement super flippant...


Sorcière Camomille 03/11/2009 13:11


Mais Camille, il ne s'agit pas de futurs nazis particulièrement puisque c'est la première guerre mondiale à la fin du film... 
Ce n'est vraiment pas le propos du film, c'est juste un film de Haneke dans une petite communauté rurale qui montre que la violence et la cruauté sont partout... comme tous les films d'Haneke en
fait...  


Camille la It Girl 03/11/2009 15:43


Je parle des enfants qui auront environ 30 ans ou moins ou plus dans les années 30 au moment de l'arrivée du nazisme. Les journalistes et la maison de prod ont vendu le film avec ce pitch en fait;
D'où le fait que j'attendais un truc beaucoup plus dérangeant, comme La Pianiste.
On sent bien que la violence est partout, mais j'ai pas été aussi mal à l'aise que dans d'autres films du meme genre ou du réalisateur.
Sans doute parce que les petits allemands étaient mignon avec leurs petites voix


Mlleeli 03/11/2009 12:14


Pas encore vu mais je tiens absolument à le voir. Ca déçoit un peu ce que tu écris. J'attends qu'il sorte en Maconie, peut-être j'aurai un avis différent?