Come to the dark side, we have cookies

Publié le par Camille la It Girl

Il y a 3 choses qu'il faut savoir sur moi :

1) Je suis méchante
2) J'aime le chocolat
3) Je suis très très méchante

(Pando & Galy savent bien de quoi je parle)

 

cookies.jpg


Chapitre 1 : la première approche

Dans le monde magique de l'internet 2.0 il y a une méthode classique pour approcher un blogueur. Ca s'appelle le commentaire. Il y a quelques semaines donc, j'ai reçu un commentaire d'un dénomé poète anglais ( je ne suis pas vile jusqu'à donner des noms, c'est ma licence artistique à moi). Commentaire au demeurant lambda. ( Pas comme ceux d'un type chelou qui prenait un malin plaisir à critiquer tout ce que je disais d'une façon assez débile : tu lis un journal de lesbienne, les féministes sont des frustrées... ( je n'ai rien contre la critique, sauf que j'estime que quand le blogueur ne dit rien de répréhensible, ne provoque personne, si tu viens sur son blog juste pour laisser des commentaires de ce style, eh ben va t'acheter une vie, c'est mieux pour toi)(fermons la parenthèse)

J'ai répondu à ce commentaire. Puis le poète m'a envoyé un mail pour me demander d'être son 30eme follower sur twitter. Je ne l'ai pas fait immédiatement parce que je suis une grosse feignasse, mais je n'étais pas contre l'idée de le faire.

Chapitre 2 : la deuxième approche

Après quelques jours d'oubli, cette pétasse d'Océane qui a acheté non pas une mais 2 robes parfaites, m'a gazouillé : " Ma soeur Anne, le Poète m'a demandé de te demander si tu ne voudrais pas lire ses vers en 140 caractères. Je me suis dit " Ah bah oui pourquoi pas. Si ses twitts sont aussi fun que ceux de M1, ce sera chouette". Le poète tout content est a gazouillé, j'ai gazouillé en répondant. Bref une journée traditionnelle de quand on cherche du boulot et qu'on squatte le macbook pro ( Eh je vous ai dit que j'avais trouvé un boulot ?)( Bah je vous le redit)

 

Chapitre 3 : Subtilité et relance : l'art de la lourdeur

A la fin de la dite journée, ou de la journée du lendemain, je m'en souviens plus ( et ça va quoi on n'est pas aux pièces!) et après des twitts d'une subtilité rarement égalée, le poète m'a demandé mon mail pour parler en plus de 140 caractères. Je n'ai pas répondu parce que figurez vous que j'ai beau aimer la poésie, je n'avais aucune envie de le faire. Parce que ce poète au fond je ne le connais pas et que je ne raconte pas ma vie par mails à des inconnus. Je la raconte sur mon blog et aux blogueurs que j'ai choisi et avec qui j'ai un " bon feeling". Ces blogueurs ne me ressemblent pas forcément, ils peuvent avoir des goûts différents de moi, être plus bisounours ou sarcastiques que moi. Il faut juste qu'il y ai " un truc". Or avec le poète il n'y avait rien, surtout depuis les gazouillis de louanges et de drague débiles.

Je me suis dit " il va comprendre , c'est une personne intelligente".

La réponse était non puisque le lendemain j'avais à nouveau un message éploré ,dont il allait devenir coutûmier : "Je me demandais si tu avais vu mon message". Ma réponse était claire " Ah oui mais non. JE NE SUIS PAS INTERESSEE pour l'instant "( copiright Lily Aldrin)

 

tumblr_l1feb6Ysrx1qzs4vvo1_500.jpg

 

Chapitre 4 : Où je fini par céder

S'en sont suivi d'autres twitts éplorés et quelques twitts plus intéressants sur le cinéma. Dans ma grande mansuétude méchanceté je m'étais dit que je pouvais bien lui parler de ciné pour me faire pardonner. Ensuite j'en ai parlé avec Océane en disant : " Oh tu as vu le boulet" " Mais non ce n'est pas un boulet, il t'aime c'est certain" " Ouai bah le pauvre" " Oh tu es une vile méchante" " Oui je sais". Bref de la chick discussion quoi, genre dans lequel je m'adonne peu. Après réflexion je me suis dit que Oui, allez s'il voulait, il pouvait m'envoyer un mail. Je l'ai même lu. Ca parlait de cinéma.

 

Chapitre 5 : Où je lui réponds

(Je recopie ici mots pour mots mon e-mail)

Bon je prends un peu de temps pour te répondre.

D'abord je préfère être franche tout de suite, je trouve que cette conversation par écran interposé est un peu rapide, non ? Je n'ai rien contre échanger un mail ou deux et même plus avec des gens que j'ai rencontré sur le net, et je le fais d'ailleurs souvent, mais là je trouve la démarche un peu cavalière. Je préfère que l'envie se fasse sentir des deux côtés plutôt.

C'est très gentil à toi de vouloir correspondre avec moi, mais je ne suis pas sûre d'être très motivée. Je raconte ma vie sur mon blog, j'y parle de ce que j'aime et de ce que je n'aime pas, de ce que je fais, de ce que j'espère. Et là tu peux répondre où m'envoyer un mail à propos d'un truc que j'ai dit si tu préfères développer le sujet par mail. Je me fais généralement, tant que faire ce peut, un plaisir d'y répondre.

Voilà, ton mail est fort sympathique. Tu es cinéphile ( plus que moi), tu connais les salles du CNP ( moi aussi, et la micro salle est mythique). Je peux t'apprendre que le CNP Odéon a fermé de manière honteuse cet été. Le proprio a envoyé le matériel dans une de ses salles marseillaises sans prévenir les équipes du cinéma qui ont cru à un vol en rentrant de vacances...
Et la salle-cave antique des 8 Nefs, tu y es déjà allé ? (Enfin tu ne dois connaître que le pathé cordeliers, avant c'était les 8 nefs et encore avant les 7 nefs)(ils ont racheté la salle d'un cinéma porno de la rue :D

Tiens, je peux t'apprendre aussi que le Daily Monop était avant l'Ambiance, un cinéma de poche de 3 salles où j'aimais aller. Tu es déjà aller au " Cinéma" de l'impasse Polycarpe ? C'est une expérience unique en son genre...

Et là c'est tout ce que j'ai à dire pour l'instant.


Chapitre 6 : Epilogue ( Enfin!!!)


Il m'a répondu laconiquement qu'il ne m'ennuierai plus ni ici ni ailleurs. Et j'ai rigolé. Parce que figurez vous que je viens de lui briser le coeur à ce brave poète. Il a déménagé, il est très fragile et avait besoin de parler avec des gens... Moi je sentais plus le plan drague à 2 balles, et je n'étais pas la seule. Sans doute croyais t'il que j'allais prendre au plus vite un Orient Express pour le rejoindre. Depuis il ne blogue plus, il ne twitte plus, il est malade, terriblement malaaaade. Il s'est plaint de ma méchanceté ( Ah oui ne pas avoir envie d'écrire des mails à un parfait inconnu est fortement puni par le Code Civil)(je précise au cas où vous ne soyez pas au courant)(Je ne l'étais pas)

Nul doute que pendant des années, il restera terré dans son écritoire de poète maudit. Il en ressortira à 40 ans , dans dix ans  donc. Mais il aura écrit un recueil de coeur-brisé, des dizaines de blasons plus féériques les uns que les autres qui glorifieront un corps qu'il n'aura jamais vu et des dizaines de midinettes pleureront en pensant à notre si belle histoire brisée par ma méchanceté.

 

Here we come Daphnis et Chloé! Tremblez Philémon et Beaucis! Rentre chez ta mère Bernardin de Saint Pierre... Notre histoire vous enverra tout droit aux oubliettes de la passion ( Rire démoniaque)

tumblr_l0dvjayKzi1qzsuffo1_500.jpg

 

Ce billet n'est pas très drôle, mais je suis fatiguée et tout et tout. Mais ce type est tellement pathétique que ça en devient drôle. Je ne pense pas que ce soit un vrai pervers, il s'y serait pris autrement mais ça vallait le coup d'être raconté.

 

Bref, voilà comment je suis officiellement devenue l'Impératrice du Royaume du mal, mais j'ai des cookies au moins Madame!

Commenter cet article

Gaby 03/05/2010 10:02



Non mais le "pour l'instant" aussi, t'as bien vu où ça menait ! Après, tu seras toute gênée quand tu lui demandras le filet de lieu dans la cantine de ta boîte pétrochimique qui polue les côtes
américaines.


 


T'as bien fait de mettre les points sur les Ä, vraiment. Et t'as bien fait de nous le raconter aussi, on a bien ri (moi en tout cas) ;)



Camille la It Girl 03/05/2010 21:05



Je ne sais pas si les gens ont aussi ri que moi. Enfin j'ai pas ri, je trouvais ça boulet au possible et sans ses derniers agissements puérils, je crois que je n'aurais rien dit, enfin je
n'aurais pas consacré un billet à une histoire ahurissante et purement numérique.
M'enfin il avait qu'à pas commencer aussi...



Bleu Cerise 03/05/2010 08:19



Non mais je rigolais, oh, j'ai une vie ( presque ) sentimentale moi Madame ^^ ! Par contre, ça pourrait lui rendre service de briser les morceaux de coeur qui lui restent, non ? Comme ça après,
il pourra s'en acheter un neuf :D



Camille la It Girl 03/05/2010 21:08



Je viens d'apprendre que son coeur était déjà en rémission. Je suis vachement déçue que sa très grande peine n'ait duré qu'une semaine. Je me croyais un peu plus inoubliable comme fille...



Lyly June 02/05/2010 15:24



C'est vachement plus drôle d'être méchant, la niaiserie est le mal du siècle, c'est le combat de ma vie et je garde deux ou trois niaises sur mon Facebook pour me gausser sadiquement de leur
pathétisme quotidien.


Un coeur brisé est une source d'inspiration sans fin pour un poète, tu lui as rendu un grand service, j'en suis sûre.



Camille la It Girl 02/05/2010 15:48



J'étais pas franchement opposée à la niaiserie, mais plus ça va plus ça m'exaspère. Les niaises de mon facebook ce sont mes cousines... et elles approchent la 40aine, ça fait peur... Et oui je
lui ai rendu service en fait, je vais demander à toucher des droits sur la vente de ses poèmes...



raphaelle 01/05/2010 14:30



Mais t'es GENIALE!!!!!!!! ahahahahahaha !!!!!!!!!!!!!!!!!! Hilarant!!!!!!!! T'es trop forte!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!



Camille la It Girl 03/05/2010 00:21



Hilarant, je ne sais pas, mais trop forte Oui Oui je veux bien :D



Coralie Marie 30/04/2010 22:35



Bizarre tout ça... Moi j'ai un voisin qui m'espionne, des fois c'est plus facile quand on sait qu'on n'est pas seule à naviguer en pleine weirderie !!


By the way, félicitations pour le boulot !



Camille la It Girl 03/05/2010 00:20



merci. Je ne sais pas si je trouve bizarre, je trouve surtout ça stupide. Jouer les coeurs brisés parce que je refuse d'envoyer des mails à un parfait inconnu de 30 ans, c'est franchement
n'importe quoi...


Ton voisin t'espionne avec une longue vue où alors il sort toujours de chez lui quand tu mets un pieds dehors. Ca ca m'énerverait...