"Ils étaient venus d'Angleterre jusqu'à Mineapolis pour visiter des toilettes"

Publié le par Camille la It Girl

"La vérité pure de ce fait ne frappa Annie qu'une fois sur place : excepté les graffitis sur les murs, dont certains faisaient allusion à l'importance de ces toilettes dans l'histoire de la musique, l'endroit été froid et humide, chichement éclairé, malodorant et parfaitement banal. Les Américains avaient le don pour tirer le meilleur parti de leur héritage, mais là, il n'y avait pas grand chose à en tirer"

Incipit de Juliet, Naked. Nick Hornby, traduction de Christine Barbaste


http://ecx.images-amazon.com/images/I/41So%2BeNFSfL._SS500_.jpg

 

J'aime bien Nick Hornby. Et comme 2010 c'est mon année, Super Gazol a eu la présence d'esprit de m'envoyer Juliet, Naked son dernier roman.

 

Juliet Naked, donc c'est l'histoire d'Annie et de Duncan, un couple qui flirte avec la quarantaine. Aucun des deux ne se rappelle s'être aimé un jour, mais ils s'entendaient bien et quinze années se sont écoulées comme ça dans la petite station balnéaire du nord de l’Angleterre où ils habitent.

 

Dans la vie, Duncan a une passion : Tucker Crow, un obscur chanteur de folk oublié qui n'a pas fait parler de lui depuis vingt-ans et qui, miraculeusement, sort un nouvel album « Juliet, Naked ». En fait de nouveauté, il s'agit plutôt des maquettes d'un de ses plus célèbres vinyle : « Juliet ». Casus Belli, Duncan l'adore, Duncan l'idolatre, Duncan décide que c'est le meilleur album du monde et que tous les autres chanteurs devraient aller se cacher. Annie, elle, préfère l'original.

 

Une chose en amenant une autre, elle s'aperçoit qu'elle a gaché les plus belles années de sa vie avec un type pas méchant, mais qui ne l'a jamais fait vibré et qui ne lui a jamais fait d'enfant. Ce dont elle avait un peu envie, elle...

 

Une chose en amenant encore une autre, ils se séparent et Annie se demande ce qu’elle va pouvoir faire de sa vie avant qu’il ne soit vraiment trop tard et qu’elle soit une vieille dame seule qui dirige le plus miteux musée du monde. ( Il faut être aller en Angleterre et avoir visité les musées locaux qui fleurissent dans toutes les villes de plus de 15 milles habitants pour voir de quoi je parle).

 

J’aime bien Nick Hornby ( Oui je sais je l’ai dit plus haut)(mais ça ne coute rien de le répéter). C’est un des rares auteurs que je connaisse qui arrive à rendre crédible des situations un peu hors du commun. Mais surtout, il sait vraiment parler de notre époque. C’est une pop star de l’écriture, c’est un écrivaint Pop. ( Mais pas comme les écrivains populaires sirupeux français dont on taira le nom ici par respect pour les arbres qu’on assassine chaque jour)

 

Outre l’histoire d’Annie, qui est bien traitée mais qui ne m’a pas vraiment charmée plus que ça sur la longueur, allez savoir pourquoi, il y a dans ce livre une réflexion sur le métier de fan plutôt génialissime. Duncan qui traverse l’atlantique pour visiter les toilettes d’un club du Minnesota où on a vu son idole pour la dernière fois me fait penser à moi. Moi et mon forum, moi et mon année d’étude à 15 minutes en train du Derbyshire. Tout ça pour y être allée 2 fois en fait, parce que Derby décroche officiellement la palme des villes les plus moches d’Angleterre, et en plus y a même pas la mer… ( Mais le reste est verdoyant et moi aussi je me verrais bien châtelaine de Pemperley)

 

Je ne vous raconte pas trop le reste, les détails, les petites phrases que j'ai eu envie de souligner ni le sentiment d'inachevé que j'ai eu par moment. On en reparlera si vous lisez ce livre parce que j'ai la chance de pouvoir vous en faire gagner un exemplaire.

 

Comment gagner un exemplaire ? Eh bien en laissant un commentaire ici et en répondant à cette question : 

Quel illustre acteur, ami proche de Nick Hornby et qui a été fort déçu de se voir voler le rôle principal d'About a boy par Hugh Grant sous prétexte qu'il était à l'époque plus bankable aux States, a joué dans la première adaptation cinématographique d'un roman de Nick Hornby ?

Cet acteur a d'ailleurs aussi acheté les droits de How to be good et il serait grand temps qu'il en fasse quelque chose...


Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article

Elizabeth 06/06/2010 15:51



Je ne connais absolument pas Nick Hornby, donc si je réponds "Colin firth" comme totu le monde, cela me donnerait l'occasion de le découvrir...


et donc de répondre à ton article !



Shopgirl 05/06/2010 10:24



Colin :) !


 


Je me suis acheté "la bonté, mode d'emploi", ça fait un moment que je n'ai pas lu un livre de Nick, un peu trop longtemps ...



Shopgirl 05/06/2010 10:23



Colin :) !


 


Je me suis acheté "la bonté, mode d'emploi", ça fait un moment que je n'ai pas lu un livre de Nick, un peu trop ...



Hecatessence 04/06/2010 23:15



Que lis-je après t'avoir maudit parceque tu me donnes très envie de lire un roman...alors que je suis en pleine écriture d'un mémoire?


Je lis qu'on peut se le voir offrir?


Nondedjou! Si je gagne ce sera un signe. Si je gagne pas...euh :D


Je vais pas inventer la lune, et vais dire Colin Firth.



Touloulou 04/06/2010 15:08



Pareil, j'adore Nick Hornby et j'ai acheté le livre. Donc comme je ne l'ai pas lu j'ai survolé ton article sans tout lire, je n'ai aucune idée de ce dont ça parle vraiment et je ne veux pas en
savoir plus !


Par contre, je me demande pourquoi tu as mis cet article ici et pas sur ton blog litté/ciné ?