Killing me softly

Publié le par Camille la It Girl

Je suis plutôt une fille gentille, je m'assois où il y a de la place et s'il le faut je dors par terre, à même le sol. Je mange ce qu'on me donne et je ne cherche pas plus que ça à interférer dans la vie des gens. Je prends d'eux ce qu'ils veulent me donner et depuis que je connais ces magnifiques agglomérats de code HTML que sont les blogs, j'en lis beaucoup parce qu'ils me permette de jouer tranquillement à être James Stewart dans Rear Window.  Je rigole sur twitter des blogs de modasse mais rassurez vous, je le fais en remplissant ma garde robe de trucs Comptoir des Cotonniers soldés à 70% et de maillots de bains Lise Charmel à 3 euros du marché de Villeurbanne. J'ai même pris une blogueuse mode en photo un soir et j'ai trouvé ça fun. Ce que je reproche aux blogs Mode en gros, c'est leur totale absence de recul à part quelques uns. Mais c'est un reproche que je fais à une bonne partie des milliards d'êtres humains qui colonisent nos arpents de terre communs.

Ah oui et je me désole aussi parce que non, on ne trouve pas de "belles pièces" chez H&M, on trouve des T-Shirt sympa et de très jolies robes, mais pas de "belles pièces". Une belle pièce, c'est un tailleur Kenzo en flannelle kaki. Une belle pièce, cest une robe à Pois Georges Rech. Une belle pièce, c'est un chemisier en crèpe de soie. Le tout ayant appartenu à quelqu'un de cher et qui malgré les années, est toujours en parfait état.

Je lisais sans trop me poser de questions ( enfin à part pour P.A mais le fiel et la folie de cette fille ne sont plus à prouver) jusqu'à peu. Un après-midi comme ça, après avoir envoyé des CV, écrit des articles pour le boulot et perdu 37 minutes à chercher des captures d'écrans d'un obscur period drama australien avec Romola Garai, je me suis mise à arpenter les blogs-rolls de l'internet mondial à la recherche de blogs trop bien ( Comme celui de Flou que beaucoup connaissent mais qui est trop bien quand même, ou celui d'Hannah & Landon) et là je suis tombée sur des blogs de filles douces que je connaissais et que je lis avec plus ou moins de régularité.

 

Sur ces blogs dont les blogueuses passent ici et avec qui j'échange sur twitter, les vies sont douces. On part en week-end à la campagne avec son amoureux, on caresse son chat qui ronronne le soir devant une série télé américaine sur méga vidéo, on cuisine des petits plats inventés par Michel, Augustin, Sophie ou Mamie Gateau, on fabrique des abats-jour en tissus Liberty, on se délecte du dernier roman de chick Litt Red Dress Ink ( seul les noms des personnages ont changé, suis-je vraiment la seule à le remarquer ?) et on rencontre des filles adorables qui nous offrent des bijoux trop choux de chez Bird on The Wire avant d'aller boire un thé dans un petit endroit cosy.

( Nota Bene : J'adore les salons de thé cosy, j'aime bien le liberty et mes yeux seraient encore capable de rouler dans leurs orbites devant n'importe quelle collection de porcelaine Wedgwood qui croiserait mon chemin)

N'empêche que cette uniformisation par la douceur me fait de plus en plus flipper. Stepford Wives, Donna Reed et filles qui ne mettent pas le petit orteil en dehors des carcans invisibles qu'on leur a imposé. Certes il y a de ça, mais ce serait trop réducteur.

En fait pour moi ce monde merveilleux de douceur et de cupackes aux couleurs acidulées, c'est de la science fiction. Mais en lieux et places des galaxies lointaines et des robots cleptomanes ( Oui j'ai un crush pour Futurama), c'est bien en 2010 que ça se passe. En 2010, la vie est dure alors vite on rentre à la maison et on se réfugie dans un univers parallèle doux et poudré loin des nouvelles mauvaises d'où qu'elles viennent de Stefan Eicher.
Je ne suis pourtant pas un monstre vert qui vit près d'un étang plein de mouches, j'ai des sandales de pin-up rose, je porte des bijoux et j'ai du vernis fushia au bout des doigts. Et comble du comble, je me suis achetée du Touche Éclat parce que j'en avais lu moult bonnes choses sur les blogs et que je voulais trooooop savoir ce que c'était. Bon ok, j'en ai mis 3 fois, mais passons. Je n'ai rien contre les histoires d'amour ( Jane Austen est mon écrivain préféré et elle a eu tendance à donner dans le Happy ending), rien contre les comédies romantiques ( mais un sérieux problème avec les mélos niaiseux avec des enfants malades où des fiancé-e-s atteints de leucémie) et j'ai chez moi les 3 romans de Lauren Weisberger (le dernier, je l'ai trouvé à 2 euros et je ne l'ai toujours pas lu). Bref les "trucs de fille", même si cette dénomination m'insupporte, ne me dérangent généralement en rien. J'aime bien le thé et les petits gâteaux, le liberty et certains fauteuils recouverts de toile de Jouy. Et pour achever le tout, en allant voir Tamara Drewe je me suis dit qu'une belle maison dans la verte campagne anglaise ce serait tout de même le pied total.

Mais l'univers parallele de douceur et de préoccupations féminines que donne à voir une partie de la blogosphère ne me convient pas du tout. En fait je crois que ça ne m'a jamais convenu. C'est bien trop lisse et trop prévisible pour moi. C'est bien trop doux, pas assez profond, pas assez vrai. Et depuis quelques temps, c'est une vraie peine qui m'envahie devant toute cette mignonité à base de Brunch,de Smoothies à la Fraise et de chaussures Zara achetées par Betty. 

 

Et j'en ai des envies de hurlements dans la lande à l'aurore, de tocsin sonnant en plein milieu de la nuitet de lavement de cerveau les yeux grand ouverts comme à la fin d'Orange méchanique...

 

Ma peau rèche et moi, ainsi que mon rot quand je bois du coca trop vite, on a de plus en plus peur de vous les filles. ( Et aussi des gothiques et des fans de Manga qui sortent en groupe fringués comme l'As de pique au lieu de vivre dans la vraie vie! Si quelque chose ne vous plait pas les gens, c'est pas en vous terrant dans des bandes que vous allez améliorer la situation durablement!)( Oui ça a un rapport, je vous assure)

 

Commenter cet article

marinounette 13/08/2010 10:25



En même temps, j' "aimerais" bien voir ces filles-là chez elles (enfin, en fait j'm'en fous je les connais pas). Je crois qu'on se demanderait même si c'est la même personne, elle et la blogueuse
:) C'est là qu'on est rassuré de voir que non, l'invasion des E.T n'a pas encore eu lieu, ces filles sont bien humaines.


En fait, les blogs de fille, c'est comme les photos retouchées. Wow je suis allée la chercher loin celle-là ^^ En attendant, moi je ne vois pas trop l'intérêt de s'inventer une vie si c'est pour
n'y mettre que du macaron et de la fleur de cerisier dedans, c'est vide (puis c'est ce que je faisais quand j'avais 7 ans, entre temps j'ai évolué).



La Nymphette 12/08/2010 11:32



Je suis d'accord avec toi et je milite contre les filles qui font couler le robinet quand elles sont aux toilettes pour éviter que leur amoureux ne les entende... ("quoi, une fille ça urine?"
:-O)) Mais dis moi juste que ça ne veut pas dire que tu arrêtes ton blog!!! Soyons, vrais, soyons trash, mais sois là, avec nous, parce que c'est aussi la vrai vie ici!



Melendili 08/08/2010 19:49



LOL, en attendant ton prochain post, je relis les 45 commentaires précédant et je me dis que tu pourrais ajouter à ta description du blog "de la fille douce et parfaite en toute circonstance" la
rubrique MARIAGE : elles se marient toutes de la même façon, les ballons, le teasing sur la robe de mariée design by herself made by une jeune créatrice, la barbe à papa, les MACARONS, les mêmes
copines blogueuses, la même photographe officielle .... Bonjour Tristesse ^^



marinounette 06/08/2010 23:45



C'est vrai que ça fait peur, ce perfectionnisme et cette obsession de vouloir ressembler trait pour trait à un personnage sorti d'un roman de Jane Austen... C'est peut-être pour la raison
contraire que mon blog a peu de lecteurs, mais ça me convient très bien ^^ La qualité prime sur la quantité... comme dans la vraie vie d'ailleurs :)



SONIA 03/08/2010 22:14



J'aime beaucoup ce billet ;)


On retourne quand chez Damart ???



Camille la It Girl 13/08/2010 16:32



quand tu veux! Et je veux aussi aller faire le tour des vendeurs de voiture de sport, et dans des boutiques 100% girly free!