Willow, sunflowers, unicorn

Publié le par Camille la It Girl

Où vous voyez-vous dans dix ans ? Donnez-moi 3 de vos qualités et 3 de vos défauts ? Pourquoi vous et pas une autre ?

En voilà de bonnes questions...

Ce matin, en réunion de chômeurs, ma conseillère m'a conseillé d'être banale en entretien, de sortir des phrases normales et sans intérêt, d'arrêter de vouloir trouver la bonne phrase to impress. Parce que ça ne marchait pas. Elle n'a pas tort.

Sauf que là maintenant tout de suite, à 15H17 je ne sais pas du tout où je voudrais être le 10 décembre 2019. Et je ne vois pas trop de merveilleuses qualités professionnelles étant donné que pendant ma vraie expérience significative, j'ai courbé l'échine un peu trop rapidement. Quant à pourquoi moi au lieu d'une autre, eh bien ma réponse c'est "pas moi".

Je me suis sentie d'une nullité abyssale quand j'ai du lui répondre. Alors imaginez ce que ça peut donner devant un employeur. Que se passera t'il pour moi si je n'ai pas la bonne réplique, la phrase qu'il attend. Déjà que rédiger une lettre de motivation est un calvaire.

http://whi.s3.leg.entries.lg1x8.simplecdn.net/20090613083253.jpg

Je veux un boulot pour ne pas rouiller chez moi le matin, pour pouvoir parler à d'autres gens que ma mère à midi ( Non parce que je me tais par respect fillial mais si vous saviez le nombre de débilités qu'elle est capable de sortir à la minute... un jour il faudra la prévenir qu'on est en 2009 je crois)(mais pas avant au moins 2014, le choc serait trop grand) (allez en voilà une : Et ils ont le droit d'être baron les musulmans ? avec leur religion là...)(dé-ses-poir)

Je veux un boulot pour essayer de faire des trucs qui me plaisent et pour pouvoir décorer mon appartement avec des tentures à motifs cachemire ( c'est ma nouvelle lubie décorationnelle, je veux du rouille, du bordeaux, du beige et des imprimés cachemire...), pour pouvoir inviter mes amis chez moi et ne pas ranger proprement mes affaires dans des armoires si j'en ai pas envie.

Selon elle ma qualité c'est d'être franche. Ce qui est loin d'être faux. Bon j'ai bien dit que j'avais activement cherché un emploi ces deux dernières semaines, ce qui n'est pas la plus vraie des vérités que j'ai pu sortir dans ma vie, mais ce n'était qu'un petit mensonge.

Le problème, c'est que je me suis inscrite à pas mal de formations pour trouver du boulot, mais que j'ai l'impression d'être à nouveau à l'école. J'attends que tous mes cours soient passés pour bachoter mon examen et attendre le deuxième semestre que tout ça recommence. Je ne me sens pas du tout adulte responsable, mais plutôt jeune fille au foyer désespérée...

Il faudrait que je fasse le grand saut, que je gagne ma vie parce que là j'ai l'impression d'attendre qu'un jeune duc vienne me demander ma main et ensuite en parfaite maîtresse de maison j'organiserai des dîners avec nos amis du club où on parlerait d'art, de politique, de relations internationales et de la dernière critique assassine du Masque et La Plume.

Alors que je rêvais pas du tout de ça moi à la base ( où alors rien qu'un tout petit peu en regardant Sissi...)





Commenter cet article

Julie 11/12/2009 17:04


Je viens de découvrir ton blog à l'instant, mais je ne peux pas m'empêcher de réagir à cet article car je traverse exactement la même période en ce moment. C'est vrai que la pression est forte,
surtout quand tu rencontres qqun qui te demande dans quoi tu bosses et que tu réponds que tu ne bosses pas, j'ai eu droit à  "pourquoi, c'est un choix, tu es enceinte?"... Non j'suis pas
enceinte (regard assassin). Je ne peux que te souhaiter beaucoup de courage !! Bises, Julie


Gaby 11/12/2009 16:39


"Où vous voyez vous dans dix ans ?", yen a encore qui posent cette question ??? Pfff
...

Celle que je déteste c'est le "pourquoi VOUS ?". Je supporte pas de me vendre comme ça.

A mon avis, ce sont les recruteurs qui devraient faire des formations, pour renouveler un peu les questions et dire des choses vraiment intéressantes.


La Nymphette 11/12/2009 14:54


@ Trillian: tu as bien raison de profiter de ta période de chomage pour faire tout cela, car avec le boulot, tu n'as plus le temps pour rien,alors autant essayer d'en trouver un où tu te sentes
bien ;-)


trillian 11/12/2009 13:40


Ah je te comprend, moi aussi ras le bol d'entendre mon père me demander "alors, des nouvelles...Tu sais pour le travail?", ras le bol de faire semblant de chercher 24/24, ras le bol d'entendre mes
parents me dire de ranger le bordel qui me sert de chambre, et de faire non de la tête quand ils voient que j'ai ENCORE acheté des bouquins; je m'ennuie pas du tout moi, dans ma période chomage je
profite pleinement, mais la pression sociale contre les chomeurs est lourde et donne même envie de bosser, n'importe quoi, peu importe le job maintenant...


Poleen 11/12/2009 10:57


Tu leur réponds "femme au foyer mariée à un rentier" on verra si ça leur plait ! 
Que ça m'agace ces questions, je ne sais jamais quoi répondre si ce n'est de belles banalités ! 
Du coup, je vais me faire coach pour que mon homme trouve rapidement du travail et m'entretienne tiens ! :)
Bises 


Camille la It Girl 11/12/2009 12:41


Il faut répondre des banalités en fait. C'est affreux, mais au moins il y a une réponse!