Mardi 26 octobre 2 26 /10 /Oct 16:18

En fait, je crois que j'ai toujours un peu envie de bloguer, mais pas que mes états d'âme soient accessibles à tous. J'ai donc enfin réussi, avec un peu d'aide, à faire un blog sous wordpress et si vous avez envie, vous pourrez le lire ici :

http://www.effusionoffancy.fr.

Et il y aura (souvent) un mot de passe. Donc il suffit de me le demander dans les commentaires.

(Et sinon, ce matin j'ai envoyé juste 3 pages de préconisation et comme j'avais cliqué trop vite, j'avais oublié la pièce jointe et j'ai reçu un gentil mail de mon futur patron ( s'il ne m'engage pas, il s'en voudra TOUTE SA VIE) qui me disait qu'il n'y avait pas de pièce jointe.

S'il avait pas voulu de moi, il aurait rien dit, heiiiin ?

(Ou alors peut-être qu'il va voler mes idées et les donner à une fille qui a des seins plus gros que moi)

( Je crèverai les pneus de sa voiture dans ce cas)

I'm not there but my shoes are, please leave a message... - there are 46 other notable quotes
Lundi 25 octobre 1 25 /10 /Oct 09:48

Alors donc, j'ai passé deux entretiens pour un job de rêve (PARLER DE LIVRES SUR L'INTERNET MONDIAL EN AYANT DES COLLEGUES, UN CDI ET EN RESTANT A LYON) et c'était très très chouette et curieux. Parce que pendant tout l'entretien, on ne me posait que des questions sur internet et sur les forums où je suis, et les réseaux sociaux littéraires, et sur les partenariats et sur les articles de community management et de web marketing que je lis, et sur ce que j'en pense.

Bref que des questions sur ce que les gens normaux qui travaillent dans des bureaux ternes et qui cherchent Google dans Google ( = Ma Mère) ne comprennent pas.

Et bien c'était étrange.

Franchement parler pendant 3 heures (oui 3 heures!!!) de ce que je fais sur un forum et sur twitter c'est un peu fatigant surtout quand on a rien préparé ( j'ai su à 11H30 qu'il fallait que j'y aille à 14H30 alors que des CRS bloquaient tout mon quartier et que je devais passer des coups de fils à ma famille rapport au fait de Feu mon grand-père). Mais j'ai quand même su répondre à toutes leurs questions, c'était facile. Je pouvais faire des " Nooooons il faut pas faire ça" et des " Mouai, faire la même chose sur une page facebook et un blog d'entreprise c'est pas très pertinent". Sauf que j'employais un peu trop souvent l'expression " la vraie vie" et que je disais que j'adorais internet mais que je faisais quand même autre chose ( je sais pas si c'était vendeur ou pas, enfin bon bref passons)

 

Mais c'était quand même bizarre de pas du tout parler de mon parcours universitaire à part la prépa ( prépa = livres = Ooooh toi tu sais des choses sur les blasons et sur la figure du héros dans les tragédies antiques) ( Ouai je sais, je sais)

 

JE VEUX CE BOULOT.

 

Je deviendrais une grande méchante du capitalisme marketeux, j'aurais aucune vergogne à me servir de tout ce que j'ai appris sur les blogs et les blogueurs et les forumeurs littéraires pour trouver des solutions de marketing pertinentes et adaptées mais j'aurais des sous et quand les gens ils me demanderont " Et toi Camille, tu fais quoi dans la vie ?", je verrai dans leurs yeux poindre la flamme de l'envie. (ARE YOU THERE GOD? IT'S ME MARGARET)

 

JE VEUX CE BOULOT.

 

Non mais je sais même comment faire pour leur offrir une présence sur Tumblr ( et je leur ai pas dit, faut que je leur envoie un mail)

 

DE TOUTES FACONS, SI JE L'AI PAS CE BOULOT EH BEN LEUR SITE IL SERA TOUT POURRI ( ça je leur ai pas dit, mais on est bien d'accord, je suis sur la place lyonnaise la plus grande spécialiste internationale de ma catégorie) ( Mon mémoire de socio sur les forumeurs va m'être utile en fait)

 

Bon sérieusement, je pense que c'est chaud parce que je me suis un peu rajoutée à leur pîle de CV à la dernière minute mais la dame des RH, elle m'a écoutée. Leurs annonces étaient sur des sites d'annonces pas du tout spécialisés pour les pro de la culture et maintenant elles y sont ( VOUS VOYEZ J'AI UNE VERITABLE CREDIBILITE MAINTENANT, JE FAIS AUTORITE DANS MON DOMAINE)

Depuis j'ai lu plein d'articles sur le webmarketing ( habituellement je lisais ce qui passait sur twitter) et j'ai découvert que je savais plein de trucs et que j'avais plein de bonnes idées. ( Des idées pertinentes que ça s'appelle quand tu écris des CV)

Et donc je me suis dit que j'allais renvoyer des tas de lettres aux maisons d'éditions avec tout ça parce qu'en fait, c'était carrément Bankable pour recevoir un chèque à la fin du mois et payer son propre loyer et faire chauffer sa CB chez l'espagnol.

Et puis je les ai un peu fait rigoler aussi quand ils me demandaient si j'avais vu cette annonce sur des blogs et qu'ils s'étonnaient du peu d'échos de la chose. Je leur ai dit avec le naturel qui est le mien ( j'ai horreur de devoir mentir en entretien, c'est naze de jouer à être quelqu'un d'autre ailleurs qu'au théâtre) : " Nooooon mais une offre comme ça, on n'en parle à PERSONNE. Moi je l'ai dit à aucun de mes concurrents directs, je ne suis pas folle!". Et ils ont aussi rigolé quand je leur disais que les blogueurs littéraires, quand ils sont pas profs, ils veulent ouvrir une librairie salon de thé à la campagne et que j'aimais pas la Fnac parce que c'était un supermarché ( EUX C'EST UNE VRAIE LIBRAIRIE AVEC UN COIN PAPETTERIE)

 

Du coup je suis perdue : dois-je postuler à leur nouvelle offre pour un poste différent ? dois-je leur envoyer les 5 pages de préconisation que j'ai rédigées rapidement avant de prendre le train samedi dernier ? C'est beaucoup non 5 pages ? Est-ce que ça fait folle ou motivée ou est-ce que ça fait " On va lui prendre ses idées sans l'engager parce qu'elle est folle ?"

 

Enfin je m'en fiche. Je suis Peggy Olson. Je suis Peggy Olson. Je suis Peggy Olson.

 

Image and video hosting by TinyPic

I'm not there but my shoes are, please leave a message... - there are 11 other notable quotes
Jeudi 21 octobre 4 21 /10 /Oct 10:02

La semaine dernière, le père de mon père est mort. Je n’avais pas l’intention d’en parler ici. Je n’avais d’ailleurs l’intention d’en parler à personne en fait. Si ce n’est à ceux de mes amis dont l’absence de Lyon et le passage à Paris en pleine grève générale et guerre civile en presqu’île risquait d’étonner.

Je n’avais pas envie de recevoir des tas de condoléances dont je ne saurais que faire.

Je n’ai aucun souvenir de lui petite. Mes «  Those were the days » à moi, ce n’est pas à lui que je les dois. Le premier souvenir de lui que j’ai remonte à une quinzaine d’été en arrière. Il faisait un peu bougon et ne parlait pas beaucoup. Je crois qu’il m’impressionnait et je sais que je me suis forcée à l’embrasser sur la joue pour des photos. Ensuite il a eu une hémiplégie qui l’a rendu encore moins loquace. On me dit aujourd’hui qu’il a été de meilleure humeur dans sa vie, qu’il a fait beaucoup de choses pour sa famille, qu’il aimait tendrement ses petits enfants et qu’il adorait l’Egypte et le sport… Et c’est vrai. J’ai beau ne pas savoir quel métier il faisait exactement, je me souviens qu’il était toujours content de me voir ou de m’entendre au téléphone.

Soyons honnête. Je n’ai jamais vraiment pris le temps de le connaître. On ne parle pas tellement  dans la famille de mon père. Je pourrais m’en vouloir et pleurer sur le fait que j’ai raté ma chance, avec lui aussi, mais je crois que nous aurons un jour une seconde chance d’apprendre à nous parler, et que lui et moi la saisirons et qu’on se fera des hugs tout le temps en se disant qu’on a été drôlement con la fois d’avant.

Il y a cependant une chose que je sais de lui, un souvenir qui n'appartient pas qu'à moi mais qui me la fait verser quand même cette petite larme dont parlent les filles après avoir regardé un film d'amour ( pour les mélos sirupeux, les filles pleurent à chaudes larmes), c'est qu'il aimait beaucoup regarder les jeux de culture G à la télé et surtout qu'il avait toujours les bonnes réponses.

Pour la messe on devait écrire quelquechose, et tout ce qui me venait en tête c'était " Je ne l'ai pas beaucoup connu mais ce n'est la faute de personne". J'ai piqué les idées de ma soeur et j'ai rajouté un petit "moi aussi" au moment du passage qui disait " Papy aimait beaucoup regarder Question pour un champion". (Moi c'est surtout le combat des Grandes Ecoles parce que j'aime beaucoup voir perdre les candidats de Science Po Paris). Ce petit moi aussi, c'était tout ce que j'avais à dire. J'y ai pensé toute la journée, j'y ai pensé dans le train hier et j'y repenserai à midi quand je verrai le champion gagner chez Nagui ( Non mais ce type est aveugle et il sait qu'Annie Cordy portait un chapeau en forme de tasse dans le clip de Tata Yoyo. C'est mon nouveau héros quoi!)

(Bon si j'ai un seul commentaire neuneu à la suite de cet article, je bloque les adresses I.P)

( Et non ça veut pas dire que je vais revenir bloguer plus souvent, je suis très fatiguée de raconter ma vie en ce moment)

( Et je préfère lire environ 432 articles sur Mad Men par jour, j'ai l'impression que mon cerveau travaille dans ces moments là. J'en viens même à vouloir m'inscrire en thèse pour être la première thésarde française à thésé sur le sujet)(Oui je suis amoureuse d'une série télé, mais j'évolue... avant j'étais amoureuse de Bruce Wayne)(la version dessin animée)(oï)

Archives-Famille-Giron070.jpg

 

I'm not there but my shoes are, please leave a message... - there are 9 other notable quotes
Mardi 12 octobre 2 12 /10 /Oct 12:45

Aujourd'hui je suis donc vieille et j'aimerai bien pouvoir m'habiller Normalement, avec un grand N, bref comme une fille de mon âge et pas comme une petite fille. C'est à dire que j'aimerai trouver autre chose que des collants avec des petits coeurs, des robes à fleurs et des serre-tête avec un gros noeud dessus ( Et tous les trucs à noeud en général, majoration certaine de mon énervement quand ce noeud est en dentelle cheap)

Ne pas ressembler à ça en quelques sortes :

http://a4.idata.over-blog.com/480x640/2/82/67/34/_2000.jpg

 

merci bien.

 

( Voilà. Sure of you mates ? vous voulez continuer à lire ce genre d'articles ? Ce genre d'articles qui sont TOUJOURS les mêmes ? Et qui parlent de : mon ratage total de vie sur l'échelle de richter ( magnitude de 7.9), le nombre d'offres d'emplois aux-quelles je répond chaque semaine ( +/- 3), le fait que plus je m'emmerde, plus je deviens aigrie et que j'ai envie de bruler toutes les filles de plus de 11 ans qui portent des collants avec des petits coeurs, des petites jupettes rose et des robes en liberty)

( Parce que dans ce genre de noliferie là, j'ai un certain potentiel)

I'm not there but my shoes are, please leave a message... - there are 15 other notable quotes
Vendredi 8 octobre 5 08 /10 /Oct 21:40

Je suis coincée au milieu de Sheila Levine est morte et vit à New York. Ca me fait toujours ça quand je lis un livre qui se veut exclusivement rigolo. Je rigole mais j'ai besoin d'autre chose alors j'arrête de le lire.

J'ai vu le début du 303 de Being Erica et j'ai arrêté parce que le 302 était tellement bien que forcément, j'ai pas aimé le début du 303.

Je suis allée voir Les amours imaginaires et j'ai trouvé ça pas tellement fini, avec des bonnes idées mais un peu brouillon.

J'ai envoyé 2 lettres de motivation et trouvé d'autres offres d'emplois. Je suis allée glisser mes CV + LM (format word) dans la boîte aux lettres d'une compagnie de danse contemporraine.

Je me suis dit " Putain je blogue depuis exactement 5 ans "

Et je me suis dit qu'il serait peut être temps d'arrêter, déjà parce que mon blog est moche et aussi parce que je sais plus trop quoi raconter sur ma si palpitante vie. ( genre le taboulé et les bio à la pèche blanche c'est bon et la confiture de tomates vertes aussi)

Je vous aime tous un peu bien, même si j'ai encore oublié de vous mettre dans ma blogroll que j'ai pourtant remise à jour cet après-midi.

J'ai eu une chanson des Doors ( ou des Who ?) dans la tête ( celle qui fait This is the end my friends) et je me suis dit qu'avec un peu de chance la semaine prochaine on allait bien vouloir de moi pour un boulot et que je serais dans un état ma foi, assez euphorique, et que je reviendrais.

Ou pas.

(j'aurais un discours plus sympa quand je décrocherais mon oscar)

Allez-y laissez moi des commentaires où vous direz qu'une créature telle que moi est absolument nécessaire au maintien en bon ordre de l'internet mondial et que LA ROUE TOUUUUURNE!

Ma roue à moi elle est crevée et puis c'est TOUT!

So à bientôt ( ce ne sont que mes deuxièmes adieux en moins de 5 mois, c'est un score honorable)

 

I'm not there but my shoes are, please leave a message... - there are 27 other notable quotes
Jeudi 7 octobre 4 07 /10 /Oct 16:00

S'il y a bien un truc qu'on apprend en lisant des blogs de filles, à part l'importance d'une mini-collection de designer chez H&M, c'est l'importance de prendre du temps pour soi. Pour savoir où on va, d'où on vient et où on veut aller. (Et pas qu'à New York)(Ou je vous le rappelle, il FAUT aller chez Century 21!).

Prendre du temps pour soi, donc. Comme dans les guides de vie ou la voix-off dans Being Erica. C'est ce que j'ai fait pendant quelques mois l'an dernier. J'ai commencé à cuisiner des bons petits plats sans trop de graisse ajoutée, je suis allée courir, j'ai appris à m'épiler de plus en plus rapidement avec un épilateur électrique, je me suis fait des gommages au savon noir, j'ai lu beaucoup de livres et regardé beaucoup d'épisodes de série. Je suis allée prendre le thé dans des endroits cosy et mignons avec mes amies, et j'ai réfléchi à l'avenir, le vrai celui qui permet d'avoir un appartement meublé chez Ikéa et de se faire des week-end easy-jet dans les capitales européennes et de s'acheter du vernis.

Je crois que j'étais à deux doigts d'adopter un chat et de lui faire tenir une rubrique quotidienne sur mon blog à base de photos de moi et de mon Mr Miaoumington personel.

 

tumblr_l5mn8jWfcH1qcqdqj.jpgOh celui là il est quand même absolument trop mignon!

PANIQUE A TOUS LES ETAGES!

J'ai failli devenir la nouvelle Julia Roberts et acheter des livres de développement personnel avec des couvertures criardes et des titres qui ressemblent à " Chicken soup for the soul". Il ne me manquait plus qu'un voyage en Inde ou une cure dans un centre boudhiste pour retrouver le vrai goût des choses.

MAIS C'EST BON JE SUIS REVENUE

Et je peux vous dire que toute cette théorie de développement personnel : c'est BIDON !

(Enfin c'est bidon quand ça dure plus longtemps qu'un mois) ( ou trois mois pour moi parce que je suis un peu lente)

Avoir du temps pour soi, ça craint et je pense sincèrement que ça a été inventé par des marketeux pour faire passer la pillule du chômage plus facilement ou par une association crypto-radicale-réactionnaire qui voulait ramener les femmes à la maison en leur faisant croire que faire de la patisserie entre amies l'après-midi avait le goût du bonheur.

Sauf qu'il faut se rendre à l'évidence, je suis plutôt du genre soupe bleue et plats picard et si j'ai envie d'aller courir le matin, c'est parce que je m'emmerde et que je déprime chez moi avec pour seule compagnie Twitter et le site du pôle emploi ( suivi de prêt par ses petits copains Profil Culture, Asfored, Apec, Monster et la Nacre ( que j'ai un peu négligé depuis Septembre, mais notre relation va très bientôt redémarrer sur des bases plus saines).

On est le 8 octobre 2010 et à part ma coupe de cheveux, j'ai l'impression d'être au même endroit qu'en octobre 2009. Chose qui n'était absolument pas prévue dans les Girl's guide to personal developpement, mon inner me je le connais bien et je suis plus que prête à faire le grand saut dans cette nouvelle étape de ma vie qu'est l'appartement miteux sous les toits sponsorisé par Casa et Ikéa. Je suis prête à patienter des années avant de m'allonger pour lire sur un fauteuil Le Corbusier. Mais je ne suis plus du tout prête à avoir envie de faire des cupcakes pour passer le temps.

 

Enfin, ne soyons pas si négatives alors que les arbres n'ont pas encore perdu toutes leurs feuilles et que les rues de nos centre-villes ne ressemblent toujours pas à l'automne à New York de Harry et Sally. J'ai quand même appris à faire de la soupe, à aimer le vernis turquoise et même sous la torture, je ne pourrai jamais dire du mal de la lotion Energisante Eclat du Jour de Clarins.

I'm not there but my shoes are, please leave a message... - there are 13 other notable quotes
Mercredi 29 septembre 3 29 /09 /Sep 14:14

Sens Critique n'est donc pas un site de hipsters et de hipsters wannabe. Pour un peu je serais déçue. Je m'imaginais un monde plein de gens cools et citadins ( bref des hipsters) avec qui on peut parler de films d'auteurs israëliens et de culture populaire. ( et donc dire des trucs qui tendent à réhabiliter Ma Sorcière bien aimée : le Film) ( Rigolez pas, ce film est un tel hommage aux comédies américaines gentillettes des années 50 et 60 qu'il mérite d'être reconsidéré et étudié dans les cours post-grad de media-studies à UCLA). Mais pas du tout, c'est simplement un repère de gens qui ont eu une invitation et qui pour la plus part n'aiment pas Marc Lévy. Ce qui me fait dire que c'est un peu hype, mais pas trop puisqu'on laisse entrer des gens qui ont un avatar Papillon très très premier degrés.

SENS-CRITIQUE-doesnt-rule-that-much.jpg

 

Enfin, rassurez vous, on peut tout de même y découvrir que Babymelaw a tout compris à Dr Quinn et qu'Albert Camus a quand même écrit beaucoup de livres qu'il faudrait songer à lire.

 

A part ça, j'ai découvert un nouveau blog de garçon. Ca ne parle hélas pas de vernis à ongles (mais depuis que j'ai appris que certaines mettaient 5 couches de vernis, je me sens totalement exclue du monde des manucure fashionista). Il s'appelle Pierre, il habite à Lyon et il blogue là : http://twenty6.fr/blog/

 

(Sens Critique est un site pour happy few, mais j'ai des invitations à distribuer à tous ceux qui veulent procrastiner)

I'm not there but my shoes are, please leave a message... - there are 19 other notable quotes
Mardi 28 septembre 2 28 /09 /Sep 10:04

Or donc, je ne travaille pas.

Si tu n'as pas twitter mon gentil lecteur, tu en es resté à ce billet plein de promesses et de perspectives d'avenir ensoleillées dans lequel j'affichais un sourire radieux parce que j'avais trouvé non pas un, mais deux boulots. Parce que , OUI, ma persévérance et mon travail avaient payés et que moi aussi j'allais faire partie de ce cercle fermé de gens qui côtisent pour la retraite.

Back in August 2010, life was a fucking dream and like the fashionitas of the web say, I was on the motorway to success. Think of it my littles darlings, I even possess a very not cheap at all bag of real leather! I'm not one of these pouffy that buy fake vuitton bag on the black-market!

Or donc, les deux boulots de rêves qui allaient faire de moi une jeune personne cool qui est payée pour donner son avis sur des bars branchouilles et pour aller à des vernissages d'expo en laissant sa carte ,semblent avoir totalement disparu de la surface de la terre. Ce qui me fait dire que la théorie de Nicolas Sarkozy en matière de promesses s'est bien généralisée parce que même les gens de gauche l'utilisent.

Or donc je me retrouve la tête dans l'eau parce que je me suis fait entubée. On m'a dit qu'on m'aimait, que j'étais belle, rafinée, élégante et totalement fuckable pour ces postes. Mes amis et ma famille étaient du même avis. ( Oui on a tous des amis qui disent " Ma chérie, ce boulot est fait pour toi ", ça ne sert à rien de le nier). Et puis discrètement, on m'a fait savoir qu'on n'était pas prêt à s'engager, que tout était allé un peu trop vite entre nous ou qu'on allait voir d'autres gens et que si j'avais une ouverture avec quelqu'un d'autre...

Enfin bref. L'hiver arrive, il fait froid, j'habite toujours chez ma mère et pour parachever ce tableau qui fleure bon la misère noire et la fin sordide de Gervaise Coupot, je n'arrive pas à dépenser un bon cadeau chez Spartoo. ( C'est franchement moche ce site)

Hier j'ai commencé lentement mais surement à vendre mon âme au diable. C'est à dire à des gens qui gagnent de l'argent et bossent pour une grosse multinationale. J'ai pris cette décision après avoir revu des gens du lycée qui bossent pour des grandes entreprises et qui m'ont fait rêvé en parlant de primes, de bonus, de tickets-restaurants et de 1600 euros nets par mois. Imaginez dans ce rôle le garçon sympa mais pas futé qui a eu a coeur de retaper sa seconde et sa terminale, mélangez ça au fait que... Humpf, restons polis... et vous aurez une bonne idée de l'état larvaire qui était le mien la semaine dernière.

Voilà, voilà.

Je songe sérieusement à m'acheter une nouvelle vie pour avoir des trucs à raconter. ( Ah si je crois que Phylis va aller en prison parce qu'elle a tué Drucilla)(ou quelque chose comme ça)

 

I'm not there but my shoes are, please leave a message... - there are 8 other notable quotes
Créer un blog gratuit sur over-blog.com - Contact - C.G.U. - Rémunération en droits d'auteur - Signaler un abus - Articles les plus commentés